Alerte aux arnaques au placement d’argent et offres de crédit sur Internet

Communiqué de presse du Centre Européen des Consommateurs en France


Un établissement financier allemand renommé vous propose un crédit à un taux proche de 0 % sans exiger aucun justificatif de revenus ? Un placement sur livret avec un rendement à 4 % et sans risques ? Stop ! Il s’agit certainement d’une fraude. 

 

Ces arnaques se multiplient sur internet : soyez vigilants !

"J'ai été contacté par téléphone par un soi-disant salarié de la DEVK Asset Management, me proposant d'investir dans leur société basée en Allemagne à un taux de 3,82% net. Il m'a demandé de nombreux renseignements sur mon patrimoine et j'ai dû verser dès le départ la somme de 300 €. Comme il me demandait de transférer mon assurance vie chez eux, j’ai eu des doutes".

 

A la suite de nombreux témoignages similaires, la DEVK a lancé une alerte à la fraude sur son site français et porté plainte. L’escroc a créé un faux site internet en usurpant le nom de la DEVK, une assurance allemande renommée en Allemagne. Le site vous propose le "Livret DEVK Asset management", alors que la DEVK ne fournit pas de services d’investissement et aucun service aux épargnants en France. Lorsque vous cliquez sur le lien inscrit dans l’offre www.dasset-management.com, vous êtes amenés directement vers un espace client. Or ce site est répertorié sur la liste noire établie par l’autorité de contrôle française l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution).

 

Comment repérer la fraude ?

Au préalable, un inconnu vous contacte sur internet ou par téléphone pour vous faire une offre commerciale particulièrement attractive : une offre de placement entièrement défiscalisée ou un crédit à un taux défiant toute concurrence.

 

Si on vous propose un placement sur un livret avec un rendement garanti de 4 à 8 %, sans risques et défiscalisé, ne donnez pas de suite. Méfiez-vous des taux d’intérêt supérieurs à ceux proposés par votre banque, actuellement environ à 0,5%. De même si on ne vous demande pas de justificatif de revenus ou de patrimoine pour un contrat de crédit, soyez vigilants ! Aucun établissement financier n’accorde un crédit sans informations sur votre solvabilité. Lorsqu’on vous demande dès la conclusion du contrat une participation financière, que ce soit des frais de dossier ou une commission, c’est indubitablement un signe de fraude. En France, ces pratiques sont absolument prohibées. 

 

 

Renseignez-vous avant tout investissement ou demande de crédit

Tout investissement ou crédit par des intermédiaires étrangers fait l’objet d’une réglementation légale très stricte en France. Toute transaction financière y est soumise, même un prêt entre amis. Pour être autorisée à proposer du crédit ou un placement, une entreprise doit obligatoirement disposer d’un agrément. En France, comme dans tous les pays européens, il existe des autorités de contrôle. N'hésitez pas à vous rendre sur la plateforme Assurance Banque Epargne  mise en place par l’ACPR, l’AMF (l’Autorité des Marchés financiers) et la Banque de France avec de nombreuses informations utiles et pratiques.

 

Consultez le registre des agents financiers agréés (www.regafi.fr) et le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance (www.orias.fr) pour vous assurer que votre interlocuteur est habilité à vous proposer ces services. Vérifiez les mentions légales qui doivent décrire la société proposant toute offre commerciale financière, son capital social et ses coordonnées. Si vous ne les trouvez pas, fuyez. En cas de doutes sur l’usurpation du nom d’un établissement financier, demandez des informations complémentaires directement à l’établissement, à votre banque ou à une association de consommateurs.

 

> Lire le communiqué

Haut de page