Acheter un véhicule d'occasion à un professionnel : quelles sont vos garanties ? avec l'Adeic


Le marché de l’occasion se scinde en 2 : les véhicules proposés par les particuliers et ceux qui le sont par les professionnels. En fonction de votre choix, il faut savoir que vous n’aurez pas les mêmes garanties.



En effet, si vous achetez à un professionnel, qu’il soit garagiste ou encore concessionnaire, vous pourrez bénéficier (en plus de la garantie des vices cachés), de la garantie de conformité. Plus simple, parfois, à mettre en œuvre que celle des vices cachés, elle ne s’applique qu’aux seuls vendeurs professionnels.

 

La garantie de conformité peut être invoquée pendant les deux ans qui suivent la livraison du véhicule. S’agissant d’un véhicule d’occasion, si le défaut de conformité apparait au cours des 6 premiers mois qui suivent la livraison, vous n’avez pas à apporter la preuve que ce défaut existait avant la livraison, ce qui rend les démarches plus faciles. Au-delà des 6 premiers mois, vous devrez en apporter la preuve.

 

Vous avez également la possibilité d’invoquer la garantie légale des vices cachés, applicable jusqu’à 2 ans à partir de la découverte du vice. A noter qu’il faut que le vice ne soit pas visible au moment de l’achat et qu’il préexiste à la vente. De plus, ça sera à l’acheteur d’en apporter la preuve.

 

Une autre garantie est généralement proposée par le vendeur professionnel : c’est la garantie commerciale, appelée aussi garantie contractuelle. Elle est facultative et un contrat doit détailler les conditions de cette dernière. Sur une durée limitée ou un certain kilométrage, elle peut prendre en charge certains défauts et pièces défectueuses du véhicule, la main d’œuvre ainsi que l’assistance et dépannage.

Consomag
Haut de page