Adaptation de la salle de bain à l'âge : remplacer sa baignoire par une douche avec la CNSA


Nos conseils pour un aménagement qui peut s'avérer nécessaire dans la salle de bain, quand les désagréments dûs à l'âge se font sentir : le remplacement de sa baignoire par une douche.



Les artisans et les enseignes spécialisées ne sont pas toujours à l’écoute des besoins et ne s’adaptent pas forcément aux spécificités de chacun. Il est important pour les consommateurs qui se lancent dans ces travaux de demander conseil à un ergothérapeuthe, dès lors qu’ils ont des difficultés motrices, visuelles ou cognitives pour aménager une solution adaptée à leurs besoins.  

 

Il établira alors un rapport avec des préconisations précises, adaptées à chacun, que nous vous conseillons de faire appliquer à votre artisan. Ensuite, consulter plusieurs professionnels et faire attention aux discours des commerciaux qui peuvent parfois forcer la main pour signer le devis.

 

Demander aux professionnels de fournir un devis précis et réfléchir à la position des éléments :

 

  • y aura-t-il une marche pour entrer dans la douche et si oui quelle sera sa hauteur maximale ?
  • faut-il prévoir des barres d’appui ou une barre longue ?
  • s’il y a un siège, penser à bien le positionner : il ne doit pas être positionné sous la robinetterie pour ne pas avoir à se contorsionner,
  • vérifier le coût et la faisabilité d’une vraie douche à l’italienne, c’est-à-dire de plain pied, sans bac à douche, car certains professionnels ne pensent pas à la proposer.

Ne pas oublier que des aides et des crédits d’impôts peuvent exister selon le type de travaux réalisés.

 

Contacter par exemple l’ANAH, les caisses de retraites, l’action logement ou les collectivités territoriales, avant de signer le devis et d’engager les travaux. Même les personnes non imposables peuvent en bénéficier. Elles recevront la somme due soit par un chèque de l’Etat soit par virement bancaire.

Consomag
Haut de page