Affichage environnemental : bientôt sur les produits du secteur de l'alimentaire ! avec le CGDD


Déjà présent dans l’hôtellerie et en développement dans les secteurs de l’ameublement, des textiles et des produits électroniques, l’affichage environnemental fera son apparition sur les produits alimentaires dès le printemps 2018 ! Il permettra de repérer en un clin d’œil, le niveau de l’impact environnemental d’un produit et surtout de le comparer avec celui des produits concurrents.



Son objectif est double : informer les consommateurs pour éclairer leur choix lors de leurs achats et encourager les producteurs à réduire les impacts environnementaux de leurs produits, en faisant des efforts d’éco-conception.

 

L’affichage environnemental est un dispositif volontaire qui s’inscrit dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Il permet d’encadrer les informations environnementales délivrées aux consommateurs en fournissant une note d’impact synthétique. Celle-ci est fondée sur les impacts environnementaux des produits, calculés sur l’ensemble de leur cycle de vie. Le site www.mieuxproduire.fr présente cette initiative pour des produits alimentaires de consommation courante.

 

Attention, ce n’est pas un label ou une marque de qualité, puisque l’on montre les impacts des produits tels qu’ils sont, du plus fort au plus faible.

 

Pour le reconnaître, c’est facile : il s’agit d’une planète accompagnée de la mention "Impact environnemental". Dans le secteur alimentaire, la note globale est attribuée sous forme d’un indice permettant de comparer les produits entre eux, avec une règle simple : "moins c’est mieux !" , le produit avec le plus petit indice est celui qui a le plus faible impact sur l’environnement.

 

Actuellement, deux indicateurs environnementaux sont pris en compte : les émissions de C02 et la pollution des eaux.

 

D’autres critères d’impacts, dont l’impact sur la biodiversité, seront progressivement ajoutés. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais aliment, mais qu’au sein d’une même famille d’aliments, par exemple les jus de fruits, il y a des productions plus impactantes que d’autres pour l’environnement, compte tenu des modes de culture et de fabrication.

Consomag
Haut de page