Alimentation : comment limiter son exposition aux pesticides ? avec Familles rurales


Si les pesticides sont largement utilisés en agriculture pour lutter contre les mauvaises herbes, limiter la prolifération des petites bêtes ou des champignons, il ne faut pas oublier qu’ils sont toxiques. Des plans de réduction de leur utilisation sont annoncés, mais en attendant, mieux vaut prendre quelques précautions pour se débarrasser des éventuels résidus de pesticides dans nos assiettes.



Le premier réflexe à adopter, c’est la règle de 3 :

 

  • je lave,
  • je frotte,
  • j’épluche.

Passer vos fruits et légumes sous l’eau ne suffit pas toujours à éliminer les résidus car certains produits phytosanitaires pénètrent dans la plante. D’où l’importance également d’éplucher vos fruits et légumes.

 

Evidemment dans la mesure du possible, privilégiez le bio.

 

Mais cela ne doit pas vous dispenser des étapes de lavage et de frottage car malheureusement, si le bio s’interdit certains d’entre eux, il ne faut pas oublier que même les produits "naturels" peuvent être actifs et que la production peut également être contaminée par les pratiques des voisins.

 

Au moment de faire vos courses, n’hésitez pas à vous renseigner sur les méthodes de productions utilisées. A ce titre, il est toujours préférable de varier son approvisionnement et son alimentation. Cette diversité permet de réduire les risques d’accumulation de molécules liées à certaines méthodes de production.

 

Et puis, une fois de plus, dans la mesure du possible, privilégiez les produits locaux et de saison car ces derniers sont moins soumis aux aléas de la conservation et donc à l’utilisation de pesticides et de conservateur.

Consomag
Haut de page