Compte bancaire pour mineur : ce qu'il faut savoir ! avec l'Adeic


Les jeunes sont des clients sollicités et appréciés par les banques. Ces dernières années, les banques ont cherché à séduire et à fidéliser ces nouveaux clients avant même qu’ils ne soient juridiquement autonomes.



Ce que dit la loi

Légalement, un mineur peut être titulaire d'un compte bancaire et de produits d'épargne.

 

Dès le plus jeune âge, l’enfant peut avoir à son nom un livret A, un Plan ou Compte d’Epargne Logement ou certains livrets fiscalisés spécifiques.

 

A partir de 12 ans, il peut être titulaire d’un livret jeune

 

Toutefois, le champ d’action des mineurs est limité et reste sous le contrôle des parents qui sont responsables juridiquement. L’accord des représentants légaux est obligatoire. Leur signature est requise pour les opérations de retrait.

 

Le majeur ou le mineur émancipé peut seul ouvrir un compte. Dans la pratique, les banques acceptent d’ouvrir des comptes à des mineurs, sous leur seule signature, généralement à partir de 16 ans. Ces comptes ne peuvent enregistrer que des dépôts et des retraits d’espèces et ne sont pas susceptibles de devenir débiteurs. Un chéquier et une carte bancaire y sont généralement associés. Il est conseillé de choisir une carte à autorisation systématique qui interroge le solde du compte avant d’autoriser les retraits ou une carte prépayée qui permet de créditer une somme du montant que vous souhaitez.

 

Penser à choisir un plafond de retrait pour éviter les mauvaises surprises. Attention, les prestations qui sont souvent gratuites avec un cadeau de bienvenue deviennent payantes à l’obtention de la majorité de l’enfant.

Consomag
Haut de page