Bien comprendre ce qui se cache derrière le TAEG et le taux d'usure avec la Banque de France


Il est important d’avoir connaissance de ces taux lorsque vous souscrivez un crédit à la consommation ou un crédit immobilier. Ils ont respectivement un rôle d’information et de protection.



Le taux annuel effectif global (ou TAEG) exprime, en pourcentage, le coût total d’un crédit.

 

Il comprend :

  • le taux d’intérêt de base du crédit (ou taux nominal),
  • l’ensemble des frais annexes liés à l’octroi de ce crédit, comme, par exemple :
    - les frais de dossiers,
    - les coûts des garanties ou assurances obligatoires (hypothèque, assurance emprunteur),
    - et, plus généralement, tous les frais imposés pour l’obtention du crédit.
     

Le TAEG doit être inscrit au contrat et fait partie des informations déterminantes pour choisir votre crédit. Il permet une véritable évaluation du coût global de chaque crédit et aide à comparer les offres proposées par les prêteurs, les règles étant les mêmes pour tous.

 

Le taux de l’usure est le taux d’intérêt maximum qu’un prêteur a le droit de pratiquer lorsqu’il accorde un crédit. Ce taux varie en fonction de plusieurs paramètres :

  • le type de crédit (crédit à la consommation / crédit immobilier / découvert),
  • sa durée,
  • son montant.

La Banque de France fixe le taux d’usure à la fin de chaque trimestre pour le trimestre suivant pour chaque catégorie de prêt. Il est calculé à partir des taux effectifs moyens pratiqués par les banques augmentés d’un tiers. Le taux d’usure est forcément supérieur au TAEG.  

 

Le taux d’usure sert à protéger l’emprunteur contre des taux excessifs qui lui seraient proposés par les préteurs. Des taux d’intérêt trop élevés pourraient placer l’emprunteur dans une situation financière difficile et, à plus grande échelle, déstabiliser l’économie globale.

 

> Pour plus d’information, n’hésitez pas à consulter le site de la Banque de France.

Consomag
Haut de page