Comment aider financièrement ses enfants ? avec l'Indecosa-CGT


Chômage, divorce ou tout simplement envie de donner un coup de pouce financier à ses enfants, il existe plusieurs solutions. Parmi elles, faire un don manuel, c’est-à-dire donner de l’argent de la main à la main, est une possibilité ! En revanche pensez bien à déclarer cette somme à l’administration fiscale car c’est obligatoire.



Si l’argent que vous souhaitez donner à votre enfant lui sert, par exemple, à acheter un logement, mieux vaut privilégier la donation-partage plutôt que le don manuel ou la donation simple. En effet, ces derniers sont ré-évaluables au jour de la succession et donc susceptibles de subir une plus-value qui devra être partagée entre tous les héritiers. La donation-partage, elle, permet de figer la valeur au jour de la donation. En revanche, celle-ci doit être faite en faveur de tous vos enfants.

 

Si cela n’est pas possible, une autre solution existe : le prêt familial ! Ce dernier permet de prêter une somme d’argent et de prévoir de manière contractuelle, les modalités de son remboursement. Au dessus de 1 500 euros, une reconnaissance de dette doit donc être signée. Elle doit mentionner plusieurs éléments : le montant, le taux du prêt, son mode de remboursement et sa durée.

 

Quelque soit la solution choisie, il est vraiment important de respecter l’ensemble de ces règles afin qu’aucun de vos enfants ne se sentent lésés et ne se retournent contre l’un de ses frère ou sœur à l’ouverture de la succession.

Consomag
Haut de page