Comment bien choisir un vin ? avec l'Adeic


Le vin étant un produit, complexe, la recette miracle n’existe pas.



Premier critère: l’appellation. Elle identifie les vins selon l’origine géographique de leur production et impose un cahier des charges aux producteurs.

 

Autre critère : les millésimes. Le millésime indique l’année de récolte du raisin. Mais attention, il faut prendre le temps pour juger un millésime : une année bonne dans le Bordelais ne l’est pas forcément dans la Loire. Pour vous aider, il y a des guides des millésimes.

 

Autre critère : les récompenses. Une médaille est souvent un signe de qualité mais la contrepartie sera souvent un vin plus cher.

 

Un critère a aussi son importance : le bio. Décliné sous différents labels, il garantit une faible utilisation de produits chimiques dans le processus d’élaboration du vin alors que la seule mention réglementaire obligatoire est d’indiquer sur la bouteille de vin la présence de sulfites.

 

Où acheter votre vin ?

Si vous avez la chance de trouver un caviste à  proximité de chez vous, n’hésitez surtout pas, il saura vous conseiller. Les prix seront peut-être un peu plus élevés qu’en grande surface ?

 

Acheter son vin en supermarchés est souvent le plus simple mais le choix est large et le pire côtoie le meilleur. La bonne période pour acheter son vin en grande surface est lors des foires aux vins, généralement situées au mois de septembre, mars et avril. On peut y faire de bonnes affaires et être conseillé.

 

Gardez à l’esprit que le choix d’un vin doit tenir compte de vos préférences : le cépage, la couleur, la présence de sucre ou d’acidité, le vieillissement et l’origine géographique, vont donner son caractère au vin.

 

Se rendre dans une cave chez un producteur bien choisi (grâce à un guide par exemple), peut être une solution pour découvrir le vin qui vous fera plaisir.

 

Consomag
Haut de page