Comment bien réussir son compost ? avec l'UFC-Que choisir


Chaque habitant jette annuellement 83 kg d’ordures dites putrescibles qui pourraient être transformées en compost. Une loi votée en février 2020, prévoit que les collectivités territoriales ramassent vos biodéchets séparément ou bien, mettent à votre disposition de quoi faire du compost dans votre jardin ou au pied de votre immeuble, et ce, d’ici à 2023.



Le compostage domestique consiste à mettre ses déchets de cuisine (épluchures de fruits et légumes, coquilles d’œuf…) dans un composteur.

 

Pour le réussir, on met :

 

  • 2/3 de déchets verts mous et humides, comme les déchets alimentaires,
  • 1/3 de matière brune, dure et sèche, comme les tailles d’arbustes ou les feuilles mortes bien séchées.

Pas de produits animaux, ni de sacs dit compostables.

 

2ème point important : mélanger régulièrement pour aérer.

 

Pour éviter les insectes, terminez par une couche de déchets secs.

 

Pour parer à la visite de rongeurs, placez une grille de moins de 13 mm de maille avec retours sur les côtés sous le composteur.

 

En amont, dans la cuisine, pour combattre les mauvaises odeurs, vous pouvez verser du bicarbonate au fond de votre poubelle, mais attention pas du composteur !

 

Souvent, il faut attendre entre neuf mois et un an pour récolter le compost mûr en bas du bac. Il doit être brun foncé, grumeleux et sentir l’humus. C’est un engrais très apprécié. D’après les réponses à notre questionnaire, 97 % des personnes qui compostent sont satisfaits de cette pratique.

Consomag
Haut de page