Comment bien se déplacer à vélo en ville ? avec l'Adéic


Les déplacements urbains à vélo et ce qu’implique le développement de ce mode de transport.



Si la France, avec ses 3 % de part mondiale de vélo fait pâle figure à côté de ses voisins européens tels que les Pays-Bas où 29 % de la population se déplacent en ville à bicyclette, il n’en reste pas moins que les cyclistes sont de plus en plus nombreux.  Le développement des pistes cyclables, celui de l’offre de vélos en libre-service et également l’apparition des vélos électriques, impulsent une nouvelle manière de se déplacer en ville, plus respectueuse de l’environnement. Un bon point qui ne doit pas faire oublier quelques "savoir-rouler".

 

Bien que les pistes cyclables soient de plus en plus nombreuses, elles ne sont pas toujours présentes tout le long d’un trajet. C’est pourquoi, lorsque vous êtes à vélo, il est vraiment primordial de redoubler d’attention. Si vous quittez une voie dédiée aux cyclistes, faites très attention lorsque vous vous retrouvez sur la même route que les autres automobilistes et veillez à respecter scrupuleusement le code de la route. La diversité des modes de transports multiplie les zones de croisement et donc de danger. C’est pourquoi avoir une conduite responsable est vraiment l’affaire de tous, qu’on soit cycliste, automobiliste, chauffeur de bus ou de taxi !

 

Un vélo en bon état et bien équipé contribue à garantir votre sécurité. Alors vérifiez que ce dernier comporte bien :

 

  • 2 freins, avant et arrière,
  • 1 feu avant jaune ou blanc et un feu arrière rouge,
  • 1 avertisseur sonore,
  • des dispositifs rétroréfléchissants, appelés "catadioptres" : rouge à l’arrière, blanc à l’avant, orange sur les côtés et sur les pédales.

Et quant à vous : si vous roulez hors agglomération, la nuit ou avec une visiblité insuffisante, vous devez porter un gilet rétroréfléchissant certifié.  Sans oublier que si le port du casque n’est obligatoire que pour les moins de 12 ans, il est fortement conseillé.

Consomag
Haut de page