Comment faire face aux frais d'orthodontie ? avec l'Indecosa-CGT


Des dents qui se chevauchent, qui sont mal alignées ou trop avancées, comptent parmi les indications pour porter un appareil dentaire. Ce type de traitement figure parmi les soins qui coûtent le plus cher aux Français. Les chirurgiens-dentistes sont libres de leurs tarifs.



L’assurance maladie prend en charge ce type de soins pour les enfants de moins de 16 ans. Selon une estimation, le reste à charge pour un enfant de moins de 16 ans appareillé, oscille entre 2 200 euros et 2 500 euros.

 

Avant de prendre une décision, il est essentiel de faire marcher la concurrence entre les praticiens. Vous avez la possibilité de vous renseigner auprès d’Ameli.fr dans la rubrique "Professionnel de santé". Vous y trouverez les tarifs de la plupart des orthodontistes. La souscription d’un contrat d’assurance maladie complémentaire peut permettre de compléter le remboursement de la sécurité sociale. Les contrats ne remboursent pas tous de la même manière les soins dentaires, renseignez-vous.

 

Enfin, pour payer moins cher, il y a la possibilité de privilégier les centres de soins dentaires gérés par les mutuelles. Les centres de santé mutualistes sont des centres de soins créés et gérés par des mutuelles qui proposent à leurs adhérents de bénéficier des soins réalisés dans ses centres. Les prix demandés sont tous conformes aux tarifs de convention fixée en accord avec les caisses d’assurance-maladie.

 

De plus, il existe des centres de soins dentaires affiliés aux seize facultés dentaires des CHU présentent sur le territoire, notamment à Nantes, Paris, Lyon, Marseille ou Montpellier. Vous serez pris en charge par des étudiants en chirurgie dentaire sous le contrôle d’un référent expérimenté. Là encore, les tarifs pratiqués sont abordables.

Consomag
Haut de page