Comment lutter contre les moisissures chez soi ? avec l'Unaf


Les moisissures… ces petites tâches qui peuvent apparaître généralement sur vos murs ou votre plafond sont le fruit du développement avancé de champignons microscopiques. En France, entre 14 et 20 % des logements présentent des moisissures visibles. Et c’est sans compter les non-visibles ! Ces dernières aiment se nicher là où l’humidité se trouve comme les cloisons, les faux plafonds ou encore les matières isolantes.



Les espèces de champignons qui se développent peuvent être très variées : jusqu’à des millions ! Outre le côté inesthétique, ces petits champignons libèrent ce que l’on appelle des spores, que l’on retrouve en suspension dans l’air et qui sont une source importante de pollution intérieure. En 2016, l’Anses a mené une étude établissant les dangers sur la santé liés à l’exposition aux moisissures.

 

Cette étude révèle notamment l’existence d’effets avérés sur la santé respiratoire, comme le développement et l’accentuation de l’asthme de l’enfant.

 

Les adultes exposés sur leur lieu de travail peuvent également être touchés par les mêmes symptômes asthmatiques.

 

Par ailleurs, on peut voir une augmentation du risque de rhinite allergique.

 

Il faut aussi savoir que certains groupes de population sont davantage susceptibles de développer des pathologies lorsqu’ils sont exposés aux moisissures :

 

  • les nourrissons,
  • les enfants et les adultes asthmatiques,
  • les individus qui ont un terrain allergique ou qui présentent une hypersensibilité,
  • les patients immunodéprimés ou atteints de pathologies respiratoires sont également plus sensibles aux pathologies liées à l’exposition aux moisissures.

Nettoyer, remettre un coup de peinture ou camoufler les moisissures par la pose de nouveaux revêtements n’est pas la solution. Au contraire ! Il faut également éviter toutes les pratiques susceptibles de mettre en suspension les particules comme le grattage des moisissures, l’aspiration ou encore l’utilisation d’un nettoyeur sous pression qui va accentuer le degré d’humidité.

 

Il faut vraiment être vigilant et surtout ne pas accepter que ça s’installe.

 

Pour cela, il est nécessaire de trouver la source d’humidité à l’origine de la prolifération des moisissures car les raisons peuvent être multiples :

 

  • mauvaise ventilation,
  • malfaçon,
  • fuite…

Alors, n’hésitez pas à partir à leur recherche, par exemple, en décollant légèrement un papier peint qui a l’air sain.

Consomag
Haut de page