Comment organiser ses obsèques ? avec Familles Rurales


Dès l’annonce du décès et une fois la déclaration de décès effectuée à la mairie, les familles doivent être en mesure de choisir librement leur opérateur funéraire et de faire jouer la concurrence.



Ainsi, la liste des entreprises locales de pompes funèbres habilitées dans le département est obligatoirement tenue à disposition des familles :

 

  • dans les établissements de santé et les mairies,
  • dans les chambres mortuaires.

Le démarchage pour les prestations funéraires est interdit.

 

Dans ce moment où les familles sont particulièrement vulnérables, le premier conseil est de se faire assister d’un proche moins touché par le décès. Les sociétés de pompes funèbres doivent proposer un modèle type de devis visant à garantir la meilleure comparabilité possible.

 

Il doit être gratuit, écrit et détaillé, c’est-à-dire comprendre 3 colonnes très distinctes :

 

  • les prestations dites "courantes" qui sont les seules obligatoires. A savoir : un cercueil avec 4 poignées, à l’exclusion de ses accessoires intérieurs et extérieurs, une plaque d’identité ainsi que l’opération d’inhumation ou de crémation avec le cendrier cinéraire,
  • les prestations dites "optionnelles", dont on peut donc se passer mais que les sociétés présentent régulièrement comme indispensables,
  • les prestations pour le compte de tiers, telles que la taxe municipale ou la vacation de police.

Il est conseillé de faire établir plusieurs devis (au moins 2) de façon à comparer les prix. Si un devis ne contient pas les 3 fameuses colonnes : FUYEZ.

 

Posez des questions sur les prestations optionnelles pour éviter des frais non souhaités et ne pas accepter le transfert vers une chambre funéraire (service payant), alors que le maintien en chambre mortuaire gérée par l’hôpital est gratuit pendant trois jours.

Consomag
Haut de page