Comment réagir en cas de démarchage par un fournisseur d'énergie ?


A domicile, par téléphone ou par internet, en cas de démarchage, la proposition peut être intéressante mais ne signez rien dans l’immédiat, comparez les offres avant de vous décider. Sachez que votre engagement ne vaut que s’il y a signature du contrat, manuscrite ou par le biais d’un double clic sur internet. Et si vous changez d’avis, vous avez 14 jours pour vous rétracter.



S’il s’agit d’un démarchage à domicile, ne signez rien, même si l’on vous dit qu’il ne s’agit que d’un avis de passage.

 

Avant de conclure un contrat avec un fournisseur d’énergie, vous devez disposer d’informations détaillées : identité et adresse du siège social du fournisseur, caractéristiques de l’offre (prix, mode d’évolution…), et dispositions protectrices du consommateur (droit de rétractation, résiliation du contrat...).

 

S’il s’agit d’une vente à distance, le fournisseur doit envoyer le contrat par courrier ou par voie électronique, selon l’option que vous aurez choisie.

 

Pour se rétracter, il suffit d’envoyer dans les 14 jours une lettre recommandée avec accusé de réception en utilisant le formulaire joint au contrat.

 

Attention, ce droit de rétractation n’existe pas en cas de signature sur un stand implanté dans une galerie commerciale, un magasin, un salon ou une foire. Si le délai de rétractation est passé, vous pouvez toujours changer de fournisseur !

 

Si des infractions au code de la consommation ont eu lieu (pratiques commerciales déloyales ou trompeuses par exemple), cela relève de la compétence de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

 

En cas de contestation de souscription, vous pouvez également joindre le médiateur national de l’énergie au 0 800 112 212 ou sur le site energie-mediateur.fr

Consomag
Haut de page