Comment réduire les emballages dans notre consommation hors foyer ? avec le CGDD


Voici quelques gestes simples pour réduire les emballages jetables à l’heure où nous produisons le plus de déchets dans nos journées. Non pas chez nous, mais à l’heure de la pause déjeuner. Nos habitudes de travail, loin du domicile, nous poussent à préférer la vente à emporter.



La conséquence de notre petite salade ou plat cuisiné des chaînes de restauration rapide ou notre sandwich à la boulangerie et de notre p’tit café pris sur le pouce : une montagne de déchets.

 

Rien qu’en France c’est : plus de 2,5 milliards de boîtes à burger, 2 milliards d’emballages pour les sodas, 1,5 pour les plats cuisinés et près de 4 milliards de gobelets.

 

Le plus souvent, il n’y a pas de tri sélectif en pleine rue et une grande partie des emballages n’est pas recyclable.

 

Mais nous pouvons agir en prévoyant d’avoir sur nous :

 

  • un gobelet réutilisable pour les boissons chaudes,
  • une gourde pour boire de l’eau,
  • des couverts réutilisables dans notre sac,
  • nous pouvons aussi apporter notre propre boîte réutilisable pour demander aux commerçants de nous la remplir.

La solution est donc la réutilisation.

 

Certaines enseignes de vente à emporter proposent déjà un système de consigne : nous payons notre salade et ajoutons une petite somme pour sa boîte. Si nous la rapportons, le commerçant nous rembourse cette petite somme versée en plus.

 

On peut aller plus loin sans mettre toute la responsabilité sur le consommateur en réduisant tout simplement la production d’emballage. Si les commerçants et les chaînes de restauration rapide proposaient de servir nos plats et boissons chaudes dans des assiettes, dans des verres, ou des bocaux, lorsque nous consommons sur place, nous pourrions déjà réduire de 50 % nos déchets hors foyer.  

Consomag
Haut de page