Démarchage à domicile : comment ne pas se faire avoir ? avec la CSF


Le démarchage à domicile, autrement dit "le porte à porte", s’entend pour toute vente qui s’effectue à domicile mais aussi sur le lieu de travail, même si cette dernière est réalisée à votre demande.



Vendeur de panneaux photovoltaïques, de casseroles ou encore ramoneur… quelque soit le produit ou la prestation que le démarcheur vient vendre, cela peut parfois mettre sous pression le potentiel acheteur qui pourra alors signer un contrat malgré lui.

 

Si malheureusement les abus sont fréquents, il faut savoir que cette pratique est très encadrée par la loi consommation. Cette dernière a renforcé les règles de protection et d’information du consommateur. Alors n’hésitez pas à les faire valoir…

 

Sachez que le démarcheur doit vous fournir toutes les informations précontractuelles avec toutes les mentions obligatoires comme :

 

  • le nom et les coordonnées de la société,
  • le prix,
  • les conditions de livraison,
  • les modalités de paiement.

Ensuite, il doit obligatoirement vous faire parvenir (ou vous remettre immédiatement) un contrat et un formulaire de rétractation.

 

Comme pour un achat sur internet, vous avez 14 jours pour vous rétracter. Ce délai peut aller jusqu'à 12 mois si le formulaire ne vous a pas été remis ! De plus, sachez qu’il est interdit au professionnel de percevoir une contrepartie financière pendant un délai de 7 jours après la conclusion du contrat, même si le démarcheur a laissé la marchandise chez vous.

 

Quoiqu’il en soit, si vous n’êtes pas intéressé par ce que vous propose le démarcheur, n’hésitez pas à décliner poliment ou bien à demander à ce qu'il repasse ultérieurement.

 

Enfin, avant de laisser entrer quelqu'un chez vous, veillez à bien vérifier son identité. N'hésitez donc pas à demander au démarcheur sa carte professionnelle.

Consomag
Haut de page