Faillite d'une compagnie aérienne : que faire ? avec la CNL


Depuis quelques mois, plusieurs compagnies ont fait faillite. Résultat : de nombreux voyageurs se sont retrouvés bloqués loin de chez eux, sans autres moyens de repartir que de trouver une nouvelle compagnie et un nouveau billet. Le tout à leur frais. A moins d’avoir réservé un voyage à forfait avec vol + hébergement, par exemple. Dans ce cas, c’est l’agence de voyage qui est responsable de la réalisation de la prestation et assure la prise en charge des frais. Pour les vols secs, le remboursement est loin d’être certain et automatique.



Alors que faire ?

Vous devez déclarer votre créance au liquidateur nommé. Le plus souvent, ce dernier est à contacter par courrier dans la langue du pays où s’ouvre la procédure. Vous devrez alors prouver votre préjudice en envoyant toutes les pièces justificatives en votre possession : copie de votre billet, factures du billet et des frais supplémentaires engendrés tels que repas et/ou hébergement.

 

Il faut savoir que les chances de se faire rembourser sont très faibles. En tant que passager, vous arrivez à la fin de la liste des créanciers. Les salariés, banques ou encore fournisseurs passent avant vous. N’hésitez pas à vous rapprocher du Centre européen des consommateurs qui indique la marche à suivre et les coordonnées des liquidateurs des compagnies ayant fait faillite. 

 

Pensez aussi à faire le plus rapidement possible opposition au paiement auprès de votre banque si le montant du billet n’a pas encore été débité. Vous pouvez également demander à votre banque d’être remboursé, dans le cadre de la procédure "chargeback" ou "rétrofacturation".

Consomag
Haut de page