Huissiers de justice et recouvrement : ce qu'il faut savoir avec Familles Rurales


Recevoir d’un huissier un courrier réclamant le règlement d’une somme d’argent est souvent inquiétant.



La première chose à faire est de voir dans quel cadre ce dernier intervient : est-ce dans le cadre du recouvrement amiable ou est-ce dans celui d’un recouvrement judiciaire ?

 

Dans le premier cas, l’huissier (au même titre qu’une société de recouvrement) peut être mandaté pour demander au débiteur les sommes dues. Il adresse alors un courrier de mise en demeure ou signifie une sommation de payer. Si cela vous arrive, tout d’abord vérifiez que vous êtes réellement débiteur de la somme demandée et ensuite prenez contact rapidement avec l’huissier.

 

Si vous devez la somme réclamée et que vous pouvez la payer, informez-en l’huissier par courrier, avec copie au créancier et réglez-la sans tarder ! Sinon demandez à l’huissier d’échelonner le règlement de la dette et proposez un calendrier de paiement. S’il l’accepte, demandez-lui alors de confirmer son accord par écrit, et gardez-en une copie. Quoiqu’il en soit, gardez la tête froide car certaines sociétés de recouvrement peuvent utiliser des formules menaçantes du type "mise en demeure avant poursuites" ou évoquer une saisie ! Sachez que ces formules sont souvent abusives.

 

Si le créancier a saisi la justice, il a pu obtenir un jugement. C’est un titre exécutoire. Dans ce cas, l’huissier intervient en tant qu’auxiliaire de justice pour signifier ce titre au débiteur et exiger le paiement des sommes dues. En cas de non règlement, cela pourra conduire à une saisie

 

Dans les deux cas, il faut répondre sans tarder. Rapprochez-vous de l’huissier. Si vous ne pouvez pas régler rapidement, contactez une permanence d’association de consommateurs pour vous faire aider. Elle vous indiquera comment obtenir des délais de paiement.

Consomag
Haut de page