La perméthrine, substance toxique pour les chats !


Présente dans des produits pour le jardin ou la maison ainsi que dans des antiparasitaires autorisés pour les chiens, la perméthrine peut intoxiquer vos chats.



Malgré une information via les vétérinaires et un étiquetage d’une contre-indication sur les boîtes, des accidents continuent régulièrement de se produire.

 

En 2018, l’ANSES, Agence nationale de Sécurité sanitaire, a enregistré 122 déclarations d’effets indésirables chez des chats après qu’ils aient été en contact avec un traitement à base de perméthrine et 6 en sont morts.

 

Dans un quart des cas, l’intoxication résulte d’un contact prolongé avec un chien récemment traité. Si vous avez des chats et des chiens, tenez les chiens traités à l’écart des chats jusqu’à ce que le site d’application du traitement antiparasitaire sur le chien soit sec, et assurez-vous que les chats ne puissent pas lécher le chien traité.

 

Avec une odeur caractéristique d’huile de lin, cette substance chimique est également présente dans de très nombreux produits destinés à éradiquer les fourmis, moustiques, mouches, poux, puces, cafards, sous forme de spray, de fumigène ou de poudre. On l’applique directement sur les textiles, sur les plantes ou sur les parquets. Si vous devez répandre des insecticides dans votre maison, maintenez votre chat dehors toute la journée.

 

Elle provoque des convulsions, de l’hyperthermie, de l’hypersalivation et des pertes d’équilibre.

 

En cas d’exposition accidentelle, et même si des effets indésirables ne sont pas encore survenus, lavez le chat avec de l’eau tiède et du savon ou du liquide vaisselle et demandez rapidement conseil à un vétérinaire et surtout lisez bien les étiquettes pour repérer "la perméthrine" dans la composition des produits.

Consomag
Haut de page