La réparabilité ou comment réparer pour moins jeter ! avec l'ADEIC


Si demain votre grille pain tombe en panne, qu’est-ce que vous faites ?

La réparabilité des petits équipements électroménagers, vous connaissez ?



Derrière le mot « réparabilité » se trouvent certaines marques du petit électroménager qui s’engagent à vendre des produits faits pour durer ou si vous préférez, faits pour être réparés en proposant des pièces de rechange pendant de nombreuses années.

 

Une initiative qui pourrait venir à bout de nos habitudes…Généralement,  quand notre sèche-cheveux ne sèche plus, que notre rasoir ne rase plus ou encore que notre cocotte-minute ne siffle plus, nous avons davantage tendance à jeter plutôt qu’à réparer ou faire réparer.

 

En 2014, une étude de l’ADEME, l’Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie, indiquait : qu’à peine un Français sur 5 considérait comme une évidence le fait de réparer un appareil électroménager ou high-tech. Nous sommes donc une majorité à jeter et donc à produire des déchets ! 

 

Alors si vous aussi, vous avez envie de réparer plutôt que de jeter pour consommer de manière plus responsable, plusieurs solutions s’offrent à vous :

 

  • vous pouvez trouver des tutoriels ou des forums d’aide sur Internet qui expliquent comment faire pour changer telle ou telle pièce. Vous avez par exemple les sites : sosav.fr ou commentreparer.com ;
  • on voit également se développer des « repair cafés »: ce sont des lieux ouverts ponctuellement où vous pouvez faire réparer des objets par des bénévoles expérimentés en bricolage. Ces offres sont souvent gratuites ;
  • autres possibilités payantes : vous adresser à un réparateur professionnel qui, une fois la panne détectée, s’occupera de commander les pièces de remplacement auprès du fabricant ;
  • n’hésitez pas également à vous renseigner auprès d’enseignes d’électroménagers car certaines mettent en place des ateliers de réparations sur des produits qu’ils commercialisent !
Consomag
Haut de page