L'assurance vol

Avec la CLCV


Votre contrat habitation vous assure contre le vol et pourtant, lors d’un cambriolage, votre assureur refuse de vous indemniser.



Vérifiez les conditions dans lesquelles vous êtes assuré.

 

Par exemple, on vous imposera souvent un certain nombre de mesures de protection.

Si au moment de votre cambriolage, ces mesures ne sont pas respectées, votre assureur ne vous indemnisera pas.

 

Il est donc important de bien lire son contrat habitation et notamment de vérifier la présence d’une clause d’inhabitation.

Celle-ci est essentielle, et vous explique qu’à partir d’un certain nombre de jours d’absence consécutifs de votre domicile, vous n’êtes plus assuré contre le vol.

Il faut donc adapter votre contrat à votre situation si vous devez fréquemment partir à l’étranger.

 

Il faut rapidement déclarer le vol à votre assurance, au plus tard dans les deux jours après la découverte.

Votre assureur attend que vous lui apportiez la preuve que vous aviez tel ou tel meuble chez vous, c’est la condition du remboursement, moins la franchise et moins la vétusté.

Il est important de ne pas sous-estimer votre capital mobilier.

Pensez à revoir régulièrement avec votre assureur si ce capital correspond toujours à votre situation. Vous avez pu acheter des biens supplémentaires plus chers, dans ces cas-là, il va falloir revoir ce capital à la hausse.

 

 

A retenir :

– Bien lire son contrat.

– Tous les vols ne sont pas assurés.

– Ne pas sous-estimer le capital déclaré.

Consomag
Haut de page