L'autoconsommation électrique : c'est quoi ? avec Familles de France


Le principe est assez simple : grâce à une installation spécifique, généralement des panneaux photovoltaïques, vous pouvez produire une partie de votre électricité. A la clé, une double satisfaction : faire du bien à la planète en utilisant des énergies renouvelables et, à long terme, réaliser des économies.



Si vous souhaitez mettre en service ce type d’installation de production, vous devrez la déclarer au gestionnaire de réseau public d’électricité compétent. Ce dernier devra alors mettre en œuvre les dispositifs nécessaires pour vous permettre de réaliser vos opérations d’autoconsommation tels qu’un système de comptage.

 

Pour une autoconsommation efficace, sachez qu’une petite surface de panneaux photovoltaïques suffit et qu’il est important d’adapter votre consommation à la production des panneaux, c’est-à-dire le jour. De petits appareils existent pour vous permettre d’adapter au mieux votre consommation à la production. Dans tous les cas, vous restez raccordé au réseau de distribution et même si elle est fortement réduite, votre facture d’électricité ne disparaît pas.

 

Sachez enfin qu’en cas de surplus de production vous pourrez la revendre à un fournisseur pour une petit somme.

 

Si pour l’heure, la France compte seulement entre 20 000 et 30 000 autoconsommateurs-particuliers et entreprises confondus, un sondage de l’Ademe indique que 63 % des foyers français se disent intéressés par l’autoconsommation.

 

Quant au gestionnaire du réseau de transport d’électricité, il prévoit 4 millions d’autoconsommateurs en France d’ici 2030.

Consomag
Haut de page