Le recyclage des DEEE : les déchets électriques et électroniques ! avec l'UFC-Que Choisir


Les déchets électriques et électroniques (D3E) regroupe un grand nombre d’appareils aux dimensions et aux poids très variés allant de la machine à laver au thermomètre électronique, en passant par la perceuse.



Selon l’ADEME, un peu moins de 480 000 tonnes de DEEE ont été collectées en 2013. Deux acteurs principaux de la collecte sont les déchetteries et la distribution. Cette dernière est la moins performante alors que les points de collecte ont augmenté en magasin, souvent sous la forme de meubles dédiés à la collecte.

 

Si votre lave-linge est hors d’usage, il devient un DEEE. Il doit faire l’objet d’une collecte séparée des autres déchets ménagers. Le professionnel, magasin ou vente à distance, est tenu d’informer le consommateur des possibilités de reprise surtout pour le 1 pour 1. Le professionnel est tenu de vous reprendre gratuitement votre appareil qu’à la condition que vous lui achetiez au moins un équipement électrique ou électronique équivalent. Pour le petit électroménager de moins de 25 cm, c’est le principe du 1 pour 0. Vous pouvez vous défaire de vos petits équipements sans obligation d’achat. Autrement, renseignez-vous auprès de votre mairie sur les modalités de ramassage des encombrants ou déposez votre ancien équipement à la déchetterie.

 

En ce qui concerne le devenir de ces DEEE, ils présentent un fort potentiel de recyclage des matériaux qui les composent (métaux ferreux et non ferreux, métaux rares , verre, plastiques…). Une autre possibilité est de donner une seconde vie à votre appareil. Il existe tout un panel d’acteurs du réemploi, de la réparation et de la réutilisation, comme les structures de l’économie sociale et solidaire.

 

Il existe en France tout un réseau de recyclerie où les DEEE sont contrôlés, nettoyés ou réparés afin de retrouver leur statut de produits. Ces structures permettent à des personnes de s’équiper notamment en produits électriques et électroniques à peu de frais.

Consomag
Haut de page