L'électricité verte : qu'est-ce-que c'est ? avec le Médiateur national de l'Energie


Lorsqu’on parle d’électricité "verte", cela signifie qu’elle est issue de sources renouvelables comme l’éolien, l’énergie solaire ou encore l’hydraulique.



Plusieurs fournisseurs proposent des offres dites "vertes", mais souscrire à une telle offre ne signifie pas que l’énergie livrée sera entièrement d’origine renouvelable. Car lorsqu’elle est injectée sur les réseaux, l’électricité verte se mélange avec celle qui est produite à partir de sources non renouvelables, majoritairement nucléaires en France.

 

Lorsqu’il propose une offre "verte", le fournisseur garantit qu’une production d’électricité d’origine renouvelable équivalente à votre consommation est injectée sur les réseaux.

 

Pour cela, il achète des certificats appelés "garanties d’origine". Ces certificats sont émis par les producteurs d’énergie "verte". Ces certificats attestent que de l’énergie issue de sources renouvelables a bien été injectée sur les réseaux.

 

Il existe deux types d’offres "vertes" :

  • premièrement, les offres dans lesquelles le fournisseur s’engage à acquérir suffisamment de garanties d’origine,
  • deuxièmement, en plus des certificats, certains fournisseurs proposent des offres dans lesquelles il achète l’électricité directement auprès de producteurs locaux d’électricité verte.

Pour savoir si une offre est toute ou en partie "verte", vous pouvez consultez les conditions générales de vente du contrat ou bien visiter le site du médiateur national de l’énergie : www.energie-Info.

 

Cependant, nous sommes déjà tous plus ou moins des consommateurs verts, car dans nos factures, nous payons une taxe appelée CSPE (contribution au service public de l’électricité) qui permet notamment de financer les politiques de soutien aux énergies renouvelables.

Consomag
Haut de page