Les emballages perturbateurs de recyclage avec l'UFC-Que choisir


Voilà plus de 20 ans que le tri sélectif des bouteilles en plastique est entré dans les mœurs et pourtant surgissent sur le marché des bouteilles de lait non recyclables. Le coupable : le PET opaque, un plastique qui coûte moins cher aux distributeurs de lait. Mais éjecter les bouteilles en PET opaque du circuit de tri et de recyclage est une opération compliquée et qui coûte cher pour au final finir en décharge ou en incinération.



Comment reconnaître le PET opaque ?

Il est plus lisse, plus fin et plus brillant que le PEHD, un autre plastique utilisé pour les emballages. Si sous la bouteille, il n’y a aucun chiffre ou le chiffre 1 ou si l’emballage vante du "plastique en moins", c’est qu'il s'agit de PET opaque.

 

Sachez que depuis 2018, un malus est appliqué aux bouteilles de lait en PET opaque.

 

Depuis le 1er janvier 2016, il est interdit de donner ou de vendre les sacs plastique de caisse non recyclable. Malgré tout, de nombreux sacs restent en circulation entre supermarchés, magasins d’alimentation et commerces de détail en tout genre ou encore les sacs plastiques utilisés pour les fruits et légumes partout. Même si une grande majorité est jetée à la poubelle, environ 2 milliards de sacs partent chaque année polluer l’environnement

 

La meilleure solution reste de limiter au maximum sa consommation de sacs plastique jetables.

 

Alors pour les courses régulières, le choix est vaste entre cabas, paniers filets, sacs de courses résistants, cagettes et chariots à roulettes. Pour éviter tout souci de rangement en cas d’achats imprévus, ayez toujours un sac réutilisable avec vous.

Consomag
Haut de page