L'impression 3D : une solution pour prolonger nos équipements ? avec l'ADEME


Réponse de Marie HERVIER de l'ADEME



Pour réparer un produit, un professionnel a besoin de pièces détachées. Hors, les pièces détachées peuvent coûter chères et sont parfois indisponibles.

 

L’Ademe a mené une étude pour savoir si les acteurs de la réparation (fabricants, distributeurs, réparateurs), utilisent la technologie de l’impression 3D pour faciliter la réparation des produits, en réalisant des pièces détachées par impression 3 D.

 

L’impression 3D est une technique de fabrication additive, c’est-à-dire par ajout de matière. Cette dernière peut faciliter l’accès aux pièces détachées de biens de consommation courante, notamment pour l’électroménager et les équipements de la maison, comme le mobilier ou encore l’outillage. L’impression 3D de pièces détachées pourrait à terme avoir plusieurs avantages : pas de stocks nécessaires car la pièce peut être réalisée à la demande et on est certain que la pièce sera disponible rapidement et à moindre coût. Même lorsque la pièce en question est complexe à réaliser.

 

L’enjeu actuel, est donc de pouvoir accompagner le développement de cette technologie et notamment la fiabilité et la solidité des pièces imprimées pour prolonger la durée de vie de nos équipements. Ainsi, l’impression 3 D pourrait être une solution économiquement viable et relativement rapide pour des pièces peu ou plus disponibles.

 

Si cette pratique est encore peu développée en France, certaines marques et magasin d’électroménager se sont déjà engagés dans l’impression 3 D en créant à la demande des pièces détachées, ou en mettant à disposition le fichier numérique d’un produit pour avoir accès aux plans qui permettent de réaliser la pièce défectueuse.

Consomag
Haut de page