L'indemnité kilométrique : valable aussi pour les vélos ? avec l'ADEME


Je vais à mon travail en vélo et j’aimerais savoir si je peux demander une indemnité kilométrique à mon employeur ?



Réponse avec Yann TREMEAC de l'ADEME.

 

Et bien oui, vous pouvez tout à fait demander à votre employeur une indemnité kilométrique si vous vous rendez au travail avec un vélo classique ou un vélo à assistance électrique.

 

Elle est facultative, les employeurs ne sont pas obligés de la mettre en place mais ils peuvent en tirer de vrais avantages :

 

  • bien-être des salariés,
  • amélioration de la santé via l’activité physique et moindres absences,
  • productivité des entreprises.

L’indemnité kilométrique fonctionne très bien dans les entreprises qui l’accordent. Le nombre de cyclistes y est rapidement multiplié par deux. Au bout d’un an, on note même une augmentation du nombre de trajets à vélo de 125 %.

 

Pour les salariés du secteur privé, l’indemnité kilométrique vélo de 25 centimes d’euro par km est multipliée par la distance aller-retour la plus courte, pouvant être parcourue à vélo entre le lieu de résidence habituelle du salarié et son lieu de travail, ainsi que par le nombre de jours de travail annuel.

 

Pour les salariés du secteur public, l’indemnité kilométrique vélo est actuellement expérimentée (depuis le 1er septembre 2016, jusqu’au 31 août 2018) auprès des agents des ministères en charge du développement durable et du logement ainsi que des établissements publics qui en relèvent.

 

Si vous utilisez votre vélo pour aller à la gare ou à une autre station de transport public, l’indemnité kilométrique vélo peut être cumulée avec le remboursement des frais de transport public domicile-travail.

Consomag
Haut de page