Nanomatériaux : ce qu'il faut savoir ! avec la CLCV


Les nanomatériaux sont des matériaux de très, très, très petite taille, utilisés dans de nombreux secteurs de l’industrie. Alimentation, médicaments, cosmétique, textile, automobile, construction…



L’utilisation des nanomatériaux est en plein essor car leurs propriétés nouvelles permettent de lever certains verrous technologiques. Par exemple, lorsque vous voyez les mentions "hyper-résistant", "anti -odeur", "ultra-lèger", sur un emballage, c’est peut-être grâce aux nanomatériaux.

 

Ces derniers sont composés de nanoparticules dont la particularité est quelles sont infiniment petites : leur taille est environ 50 000 fois plus petite que l’épaisseur d’un cheveu.

 

Effectivement, du fait de leur très petite taille, ces nanoparticules peuvent pénétrer très facilement dans l’organisme et s’accumuler dans les cellules sans souci. Pour certaines nanoparticules, et c’est en soi préoccupant, il reste des incertitudes scientifiques quant à l’impact sur notre santé et sur l’environnement.

 

Pour d’autres, de nouveaux résultats scientifiques s’accumulent et inquiètent : c’est le cas du dioxyde de titane, cancérigène suspecté quand il est inhalé. Il pourrait aussi avoir des effets défavorables sur le système immunitaire ou l’apparition de certains cancers quand il est ingéré.. Pour l’instant, cela n’empêche pas de le retrouver dans la liste des ingrédients de nombreux produits du quotidien.

 

Pour les repérer, il faut chercher les noms des nano suivis de la mention nano entre crochets. En effet, il y a une obligation d’affichage pour tout ce qui est cosmétiques, certains pesticides et antibactériens à usage domestique et bien sûr les produits alimentaires

 

Pour les consommateurs, cela peut être complexe d’identifier les nanomatériaux car il arrive que l’on retrouve le nom scientifique ou bien un code composé de lettres et de chiffres. Par exemple, dans la liste des ingrédients des denrées alimentaires, on peut voir "dioxyde de titane", ou la mention "E171".

Consomag
Haut de page