Que faire en cas de dépôt de bilan de votre agence de voyages ? avec la Fnaut


Vous en rêviez depuis longtemps de ces vacances et vous avez fait appel à une agence de voyage qui s’occupe de tout : transport/hébergement et peut-être même excursions. Mais, mauvaise surprise, vous apprenez que votre agence vient de faire faillite.



Ce qu'il faut faire :

 

Première démarche : vérifier sur les documents fournis par l’agence qu’un numéro d’immatriculation est bien inscrit (site Atout France). Il vous permettra de consulter la situation de ce prestataire sur le registre des opérateurs de voyages et de séjours.

 

Cette immatriculation est obligatoire pour tout organisme de voyage. Elle assure que l’agence a bien souscrit une garantie financière et une assurance de responsabilité civile professionnelle en cas de faillite auprès d’une banque, d’une assurance ou de l’Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme. Sur le registre des opérateurs de voyages et de séjours est donc inscrit le nom du garant. Vous devrez le contacter.

Si la faillite se déclenche bien avant votre départ, ce garant vous proposera un voyage équivalent ou le remboursement de vos sommes versées. Si votre départ est imminent, il prendra le relais de l’agence et vous assurera le maintien de votre voyage.

 

Si la faillite se déclenche pendant votre séjour, vous pourrez continuer votre voyage mais à quelques conditions.

Si les prestations n’ont pas été avancées par l’agence, le garant peut vous délivrer une lettre de garantie pour les hôteliers pour vous éviter d’avancer les frais ou de les avancer et de vous rembourser à votre retour, gardez vos justificatifs.

 

Si ces options ne vous conviennent pas, il peut aussi vous proposer un rapatriement.

 

Enfin, si vous avez été victime d’une agence de voyage frauduleuse sans immatriculation, la seule solution sera d’exercer un recours en justice.

Consomag
Haut de page