Que faire en cas de vol d'un smartphone ? avec l'Afoc


La première chose à faire est de signaler au plus vite le vol à votre opérateur afin de bloquer la ligne et d'éviter toute opération frauduleuse. Cette démarche peut se faire en ligne à partir de votre espace client ou bien directement auprès du service client.



Ce sera également l’occasion de récupérer le numéro IMEI de votre mobile. Il s’agit d’un numéro d’identification à 15 chiffres, propre à chaque téléphone. Vous pouvez l’obtenir en tapant sur le clavier *#06# ou encore le trouver sur l’étiquette de l’emballage de votre mobile. C’est un numéro important, car il permet de bloquer l’utilisation du téléphone et ainsi de couper l’herbe sous le pied du voleur.

 

Ensuite, vous devrez déposer une plainte pour vol dans les 48 heures auprès d’un commissariat ou d’une gendarmerie. Au moment de la déposition, vous communiquerez le numéro IMEI à l’agent. Ce dernier l'inscrit au procès-verbal, ce qui permettra ensuite à l’opérateur d’enclencher la procédure de blocage du téléphone volé. Cette dernière se fait dans un délai de 1 à 4 jours maximum. Sachez également que le numéro IMEI peut servir à identifier votre téléphone si ce dernier est retrouvé.

 

Si vous êtes assuré, il vous faudra faire une déclaration de sinistre dans les meilleurs délais à votre assureur. Une copie de votre dépôt de plainte vous sera demandée. Les conditions dans lesquelles un téléphone est remplacé dépendent du contrat d'assurance signé.

 

Par exemple, l'assurance peut fonctionner uniquement en cas de vol avec violences et ne pas vous indemniser si vous avez été victime d’un pickpocket. Il convient de vous renseigner auprès de l’assureur.

 

En cas de litige, contactez le service réclamation de votre assureur, dont les coordonnées sont indiquées à la fin de votre contrat. Si la réponse ne vous satisfait pas, vous pouvez saisir le Médiateur de l’assurance directement sur son site Internet ou par lettre recommandée avec accusée de réception.

Consomag
Haut de page