Que se passe-t-il si votre voyage est annulé pour cas de force majeure ? avec la Fnaut


Si vous avez décidé de partir en voyage et qu’un tsunami est annoncé sur votre destination ou qu’un accident industriel vient de s’y produire, deux situations sont possibles.



Si vous avez réservé un séjour "tout compris" ou pris simplement un vol sec, vos droits ne seront pas les mêmes.

 

Dans le premier cas, si c’est l’agence qui décide d’annuler le séjour, elle doit vous rembourser les sommes avancées. L'agence étant responsable de votre sécurité, elle vous proposera sans doute un départ vers une autre destination ou un avoir sur un voyage futur.  Vous êtes libre d'accepter ou de refuser et d'exiger le remboursement. Par contre, comme il s’agit d’un cas de force majeur, vous ne pourrez pas prétendre à des dommages et intérêts.

 

Sachez que pour les contrats conclus à partir du 1er juillet 2018, le voyageur pourra lui-même résoudre le contrat dans ce type de circonstances, sans frais de résolution et avec droit au remboursement total des sommes déjà versées. Enfin, si vous êtes déjà sur place lorsque l’événement se produit, c’est à l’agence de s’occuper de votre retour et ce entièrement à ses frais.

 

Dans le second cas si vous n’avez pris que des billets d’avion, vos droits ne sont pas les mêmes et différents aussi en fonction de l’annulation :

 

  • si le vol est annulé, la compagnie vous remboursera intégralement, sauf si vous acceptez un report sur un autre vol ou un avoir,
  • si votre vol est maintenu, vos droits dépendront du billet acheté et si votre billet est remboursable et modifiable vous pourrez demander un remboursement. Celui-ci pourra être sujet à pénalités en fonction de sa nature. Par exemple, s’il est remboursable jusqu’au départ avec pénalités, ces dernières seront déduites de votre remboursement. En cas de billet non remboursable ou modifiable, n’hésitez pas à dialoguer avec la compagnie pour trouver une solution, en gardant toujours une trace écrite de vos échanges.
Consomag
Haut de page