Quelle indemnisation pour les passagers aériens en cas de grève ? avec la Fnaut


Quelque soit la raison de l’annulation de votre vol, sachez que le règlement européen sur le droit des passagers aériens de 2004, vous garantit le remboursement de votre billet ou votre réacheminement, et une prise en charge. A cela peut s’ajouter, en fonction des circonstances, un droit d’indemnisation qui peut aller de 250 € à 600 €. L’ensemble de ces droits vaut pour tous les vols qui décollent d’Europe (quelque soit la nationalité de la compagnie aérienne) et également pour tous les vols des compagnies européennes qui arrivent en Europe.



Dans ce cas, si vous êtes victime d’une annulation ou d’un retard important, vous pouvez donc vous réclamer de ce règlement pour obtenir à minima le remboursement de votre billet ou votre réacheminement, mais également une indemnisation.

 

Dans le cas précis d’une grève, deux situations existent :

 

  • si la grève est interne à la compagnie aérienne, la compagnie aérienne doit indemniser les passagers, même s’il s’agit d’une grève sauvage,
  • si la grève est extérieure (par exemple une grève des contrôleurs aériens), il n'y a pas d’indemnisation possible et seul le remboursement de votre billet ou de votre réacheminement vous seront proposés.

Quelque soit la situation, il est très important de conserver l’ensemble de vos documents de voyages : carte d’embarquement, ticket d’enregistrement des bagages, note de frais… Enfin, tous justificatifs qui vous serviront à effectuer votre demande d’indemnisation. Cette dernière peut se faire via un formulaire disponible auprès de la compagnie aérienne en charge du vol ou en contactant directement le service client pour connaître la marche à suivre.

 

En cas d’absence de réponse ou de réponse non satisfaisante, vous pouvez contacter le MTV, Médiateur tourisme et voyage, directement sur son site internet ou la DGAC, Direction générale de l’aviation civile, qui pourra alors vérifier l’application du règlement européen.

Consomag
Haut de page