Quelles sont les alternatives aux pesticides pour les jardiniers amateurs ?


Depuis le 1er janvier 2019, la vente aux non professionnels de pesticides chimiques incluant les insecticides, les herbicides ou les désherbants, ainsi que les anti-nuisibles et les fongicides, est interdite. Il existe plusieurs alternatives pour jardiner au naturel et lutter contre les mauvaises herbes.



Contre la repousse des mauvaises herbes, vous pouvez commencer par pailler le sol avec les déchets du jardin (feuilles mortes, tontes de pelouses sèches…). Cela permet aussi de retenir l’eau, de protéger le sol et sa micro-faune.

 

Vous pouvez également semer des engrais verts sur les parcelles non cultivées du potager et penser à faire une tonte haute des gazons, 6 à 8 cm, ce qui permet, entre autre, l’envahissement par la mousse.

 

Autre solution pour se débarrasser des mauvaises herbes, verser de l’eau bouillante sur les terrasses ou les allées. Enfin, vous pouvez désherber à l’aide d’une binette ou d’un sarcloir.

 

Pour éviter les ravageurs, vous pouvez favoriser la présence des prédateurs naturels en installant des nichoirs pour les hirondelles ou des tas de bois pour les hérissons et les crapauds, par exemple.

 

Vous pouvez également repousser les insectes indésirables, grâce à des associations de plante. La plupart des herbes aromatiques sont répulsives de nombreux ravageurs.

 

Les insecticides peuvent aussi être remplacés par des produits non ou peu toxiques, comme le savon noir par exemple. Enfin, pour rompre le cycle des parasites, pensez à varier les cultures d’une année sur l’autre.

 

Vous pouvez retrouver toutes les techniques de jardinage sans pesticide sur le site : www.jardiner-autrement.fr

Consomag
Haut de page