Quelles sont les différentes façons de partager sa voiture ? avec l'ADEME


Un constat pour commencer : une voiture est en moyenne inutilisée 95 % du temps, la partager avec d’autres personnes prend tout son sens.



Pour aller au travail ou en vacances, ou bien faire vos courses, deux modes de partage sont possibles. Le plus connu est le covoiturage. Il est principalement pratiqué pour de longues distances et les usagers son principalement des actifs résidant en ville ou dans des communes rurales (16%) selon une étude de l’ADEME.

 

Partager un véhicule a de nombreux avantages :

 

  • moins de frais pour le conducteur et les passagers,
  • moins de voitures en circulation,
  • moins de nuisances liées aux transports et un renforcement des liens entre collègues, voisins, etc.

Le covoiturage est principalement pratiqué pour faire des économies mais aussi parce que c’est une solution conviviale ! De nombreux sites internet regroupent offres et demandes. Ils proposent aussi souvent une évaluation du coût du trajet. Le plus gros site de covoiturage en France annonce 20 millions d’inscrits. Un service de covoiturage peut aussi s’organiser dans une université, une administration, une entreprise.

 

Vous pouvez également choisir la solution de l’autopartage, un système qui permet à des abonnés de louer de façon ponctuelle une voiture en libre-service. C'est une solution intéressante si vous avez besoin d’un véhicule pour une courte durée et à tout heure. Vous pouvez :

 

  • soit vous inscrire dans un groupement d’autopartage (ce service est disponible dans plus d’une vingtaine de villes françaises),
  • soit pratiquer l’autopartage entre particuliers.

L’autopartage entre particuliers est plus méconnu. Des particuliers proposent leur voiture à la location. Le coût est d’environ 25 €/jour et 5 et 10 c €/km (hors carburant). Une assurance spécifique couvre la voiture le temps de la location.

Consomag
Haut de page