Quels poissons consommer en respectant les ressources de la mer ?


Comment choisir votre poisson pour consommer responsable et durable ?



La pression sur les ressources de poissons sauvages est trop forte : 30 % sont surexploitées. Ce qui signifie qu'un poisson sur 3 risque de disparaître.

 

En France, certaines espèces sont victimes de leur succès et voient leur population dangereusement diminuer : le cabillaud, le thon et les crevettes tropicales.

 

Depuis une dizaine d’années, grâce aux quotas de pêche mis en œuvre, la population de thon rouge de Méditerranée est en légère augmentation. Pour les autres variétés de thon comme l’albacore, la situation reste préoccupante.

 

Pour commencer, il est fondamental de manger moins de poissons : en consommer une à deux fois par semaine suffit pour un régime équilibré.

 

Pour réduire la pression sur les espèces de poissons les plus consommées, n’hésitez pas à varier votre consommation de produits de la mer.

 

Outre les espèces considérées comme "nobles" comme :

 

  • les soles,
  • bars,
  • turbots,

demandez à votre poissonnier des espèces dites "secondaires" comme le :

 

  • merlu,
  • tacaud,
  • maquereau,
  • chinchard.

Vous pouvez disposer d’informations sur la traçabilité du poisson. Suivre le poisson à la trace, c’est connaître la date de pêche et le mode de pêche : chalut, drague, filets. Il est recommandé de privilégier la pêche à la ligne ou au casier et de proscrire les poissons issus d’une pêche industrielle. Demandez à votre poissonnier, il saura vous renseigner.

 

Environ 60 % des poissons que nous mangeons sont importés. Il est donc important d’être vigilant sur la provenance et privilégier les poissons pêchés localement : pour les poissons blancs par exemple, préférer l’Atlantique nord au Pacifique.

Consomag
Haut de page