Qu'est-ce que le cashback ? avec le Cnafal


Le cashback est un nouveau service de paiement. Il signifie "la remise en argent".



Comment cela fonctionne-t-il ?

Son principe est simple : permettre aux clients de retirer des espèces chez un commerçant, en payant une somme plus importante par carte bancaire. Concrètement, vous allez chez votre épicier pour acheter quelques provisions. Votre panier de courses s’élève à 20 euros, mais vous demandez à votre épicier de vous débiter de 50 euros afin qu’il vous donne la différence, soit 30 euros, en espèces !

 

Récemment arrivé en France, le cashback existe déjà dans plusieurs pays d’Europe où sa pratique est devenue courante comme en Allemagne. Le cashback figure dans la Directive Européenne sur les services de paiement. Il permet de faciliter le retrait d’argent liquide, notamment dans les petites communes où les distributeurs sont moins présents et donne l’occasion aux commerçants d’offrir un nouveau service à leurs clients.

 

Cependant, il n’y a aucune obligation pour les commerçants de mettre en place cette pratique dans leur magasin. Pour ceux qui la proposent, le montant maximal de retrait ne peut excéder pour le moment les 60 euros et n’est faisable que si vous payez vos achats par carte bancaire.  Impossible pour le commerçant de dépasser cette somme autorisée par la loi. S’il contrevient à ce principe, il s’expose à une amende de 1 500 euros.

 

Attention à ne pas confondre cette pratique avec un autre "cashback", qui existe notamment dans le commerce en ligne. Il s’agit de réductions proposées au consommateur après l’achat d’un article, via un remboursement.

Consomag
Haut de page