Qui paie pour le tri et le recyclage de nos emballages et papiers ? avec Citeo


Réponse avec Anne-Sophie Louvel, Citeo.



Selon la Responsabilité Elargie du Producteur, les entreprises de la grande consommation ont l’obligation de gérer la fin de vie des emballages qu’elles mettent sur le marché.

 

Pour cela en 1992, les pouvoirs publics, les collectivités et les entreprises se sont mis d’accord pour que les entreprises financent les collectivités afin qu’elles mettent en place la collecte sélective sur leurs territoires.

 

Ainsi, pour chaque produit emballé distribué, l’entreprise paie un montant allant de quelques centimes à quelques dizaines de centimes d’euros, généralement inférieur à 1 % du prix de vente du produit.

 

L’ensemble de ces contributions gérées par Citeo permet de rémunérer les collectivités locales en fonction des tonnes d’emballages qu’elles collectent et trient pour être recyclées.

 

Aujourd’hui, les entreprises doivent financer 80 % des coûts de la collecte et du tri des emballages au niveau national. Le reste des coûts assumé par les collectivités est couvert par la revente à des recycleurs des matériaux d’emballages qui sont triés dans des centres de tri.

 

Si le produit de cette vente ne suffit pas à couvrir tous les coûts, le solde est couvert par les impôts locaux.

 

En 2019, les entreprises ont payé plus de 800 millions d’euros pour le dispositif de recyclage des emballages et des papiers. Et depuis 2013, la somme des contributions s’élève à près de 12 milliards d’euros.  

 

Consomag
Cliquez ici pour ouvrir de nouveau le bandeau d’information et de réglage des cookies Haut de page