A quoi sert l'Eco-conception des emballages ? avec CITEO


Eco-concevoir un produit nouveau ou existant, c’est évaluer ses impacts sur l’environnement à chaque étape de sa vie. Puis imaginer ou trouver des solutions pour réduire les impacts au maximum en conservant les fonctions indispensables, de l’emballage qui sont : protection, conservation, transport du produit et information du consommateur.



Prenons l’exemple d’une barquette en plastique qui emballe des aliments frais. Si l’épaisseur du plastique est trop réduite, elle laisse passer la lumière, donc ne protège plus aussi bien les aliments. Alors, le travail d’éco-conception est un échec. Il y a plusieurs leviers pour éco-concevoir un emballage : supprimer ou modifier un élément de l’emballage,diminuer son poids ou son volume,intégrer de la matière recyclée et s’assurer qu’il sera bien recyclé en fin de vie en n’associant pas trop de matériaux différents. S’il y a trop d’emballages, les impacts environnementaux augmentent du fait de l’utilisation de matériaux inutilesInversement, si l’emballage est trop réduit et ne protège pas bien le produit pendant toutes les étapes de la fabrication à l’utilisation par le consommateur, ce sont les risques de gaspillage qui augmentent et les impacts environnementaux s’accroissent fortement, car les ressources naturelles nécessaires pour le produire ont été mobilisées inutilement. Enfin, c’est faire en sorte que l‘emballage soit le plus facilement recyclé ensuite (par exemple en privilégiant un emballage mono-matériau). L’exemple d'une éco-conception réussie pour un flacon de lessive, ce fera grâce à la recherche et au développement. On arrivera à conserver le même nombre de doses pour un volume d’emballage réduit. Ainsi, un flacon de lessive de 3 litres peut être réduit en flacon de 1l pour le même nombre de lavages grâce à un produit plus concentré : le volume de l’emballage est alors réduit et son poids allégé. Pour éco-concevoir, il faut donc toujours penser "emballage" et "produit".
Consomag
Haut de page