Rembourser un crédit, comment faire en cas de difficulté ? avec la CLCV


Jérôme : "J’ai contracté un crédit et je voulais savoir quelles étaient les solutions en cas de difficulté pour le rembourser ?"



Vous le savez sans doute, contracter un crédit quel qu’il soit, vous engage à le rembourser. Oui mais voilà, certains aléas de la vie (comme une baisse de revenus), peuvent venir entraver la bonne marche de vos paiements. Que ces difficultés soient ponctuelles ou durables, voici de quelle façon réagir.

 

Une récente étude européenne (*) a révélé qu’un Français sur 2 avait vu ses revenus baisser à cause de la crise sanitaire et économique liée au Covid-19. Cette baisse peut avoir, entre autre, un impact sur le remboursement d’un crédit en cours.

 

Alors comment faire dans cette situation ? L’association Consommation, Logement et Cadre de Vie, nous donne la marche à suivre.

 

La première chose à faire, est de vous reporter à votre contrat pour vérifier s’il prévoit une faculté de moduler vos échéances ou même un report de leur paiement.

 

Si cela est le cas, vérifiez quelles en sont les conditions et prenez le temps de contacter votre organisme prêteur pour évoquer avec lui ces possibilités de modulation ou de report.

 

Cette prise de contact est indispensable. Quelle que soit l’option choisie, il faut bien réfléchir car cela prolongera la durée de votre emprunt et donc en augmentera son coût.

 

C’est pourquoi, avant de vous décider, il ne faut pas hésiter à demander au prêteur une simulation totale du coût. Mais ça, c’est dans la mesure où votre contrat prévoit ces aménagements.

 

Et s’il n’en est rien, comme fait-on ?

 

Et bien dans ce cas, contactez votre conseiller pour lui exposer votre situation et voir avec lui ce qu’il est possible de faire. Vous pouvez négocier avec lui, même si ces possibilités ne sont pas prévues au contrat sachant qu’il n’est pas obligé d’accepter.

 

Et si, ni le contrat, ni l’organisme prêteur ne permettent une solution, vous avez encore la possibilité de vous tourner vers le tribunal judiciaire.

 

En effet, vous pouvez tenter d’obtenir une décision de justice afin de suspendre vos paiements sur une période maximum de 2 ans. C’est ce qu’on appelle, un délai de grâce.

 

En résumé :

 

  • Vérifier s’il est possible de moduler les échéances ou de reporter leur paiement
  • Prendre contact avec l’organisme prêteur
  • Demander un délai de grâce auprès du Tribunal Judiciaire

 

 

(*) Etude réalisée par l’application Yolt en 2020.

Consomag
Haut de page