Revue de presse internationale - Novembre-Décembre 2017

Lu pour vous dans la presse consumériste internationale


 

Les tests comparatifs indépendants des organisations de défense de consommateurs ont un atout dont ne pourront jamais disposer les testeurs à but lucratif : leur liberté totale. Ils en usent, n’hésitant pas à remettre en cause les grandes marques influentes, quitte à égratigner, voire à déclasser et même à déconseiller certains produits, parfois bien installés sur un marché.

C’est le cas ici avec les bottes en caoutchouc, dont la composition a été scrutée par les Autrichiens de Konsument. Grosse surprise : la référence du marché, le modèle Aigle, est à la fois le plus cher de l’échantillon et celui qui contient le plus d’ingrédients indésirables. Au point qu’il est déconseillé de l’acheter pour ses enfants.

Surprise aussi du côté de Consumer Reports, qui n’hésite pas à tailler des croupières à Surface, la célèbre gamme d’ordinateurs portables et de tablettes fabriquée par Microsoft. Interrogés par le grand mensuel consumériste américain, les lecteurs utilisateurs ont constaté la fiabilité toute relative de la série. Un sur quatre déclare avoir subi une panne de leur appareil dans les deux ans après son achat.

Etant donnée la puissance des annonceurs dans la presse imprimée ou en ligne, l’information libre de toute publicité des revues de consommateurs est plus que jamais indispensable.

 

 

Au sommaire :
1 - Des ordinateurs Microsoft Surface déclassés
2 - Pas si saines, les chips de légumes
3 - De bonnes bottes en caoutchouc pour les enfants
4 - Cauchemar en cuisine

 

 

Des ordinateurs Microsoft Surface déclassés

 

Consumer Reports vient de déclasser quatre ordinateurs portables Microsoft. L’organe consumériste américain ne peut plus recommander aucun ordinateur portable ni aucune tablette Microsoft en raison de leur fiabilité médiocre, comparée à la plupart des autres marques.

 

Pour juger de la fiabilité de marques, Consumer Reports – qui compte près de 7 millions d’abonnés - fait régulièrement des enquêtes auprès de ses lecteurs. Sa dernière étude de fiabilité montre que 25 pourcent des tablettes et des ordinateurs portables Microsoft ont eu une panne dans les deux ans suivant l’achat.

 

Mondialement connu, Microsoft est toutefois un nouvel acteur dans la vente de matériel informatique. C’est donc la première année que Consumer Reports a assez de données pour donner une prévision de fiabilité de ses microordinateurs portables.

 

Quatre références Microsoft ont perdu leur statut de produit recommandé, alors qu’ils avaient été bien classés dans les essais comparatifs de l’association de consommateurs : le Surface Book (version 125GB et 512GB) et l’ordinateur portable Surface (versions 125GB et 256GB. Le taux de panne estimé est supérieur à la plupart des marques analysées, avec une marge statistique significative.

 

Apple est la marque la plus fiable avec 10 % de pannes dans les deux premières années, devant Samsung (16 %), Acer (18 %), HP (20 %), Asus (20 %), Lenovo (21 %), Dell (22 %) et Toshiba (24 %).

 

Source : CONSUMER REPORTS (Etats-Unis), novembre 2017
> Voir le site

 


Fondée en 1936, Consumers Union (CU) publie le magazine Consumer Reports, le site Internet ConsumerReports.org et deux bulletins, Consumer Reports on Health et Consumer Reports Money. Ses sites et publications comptent plus de 7 millions d’abonnés. L'association a également plus de 500.000 militants en ligne qui l'aident dans ses actions en faveur de l'intérêt des consommateurs. CU est membre de Consumers International (CI) et de International Consumer Research & Testing (ICRT).
> Pour en savoir plus

 

 

 

Pas si saines, les chips de légumes

 

Les chips de légumes sont-elles plus saines que les chips de pomme de terre ?

 

Il n’en est rien, nous apprend la fondation allemande Stiftung Warentest, qui a analysé le contenu de 15 paquets de chips de betterave, panais, patate douce et carotte. Si elles apportent plus de fibres alimentaires, elles sont aussi caloriques que les chips de pomme de terre. Elles sont toutefois plus grasses et contiennent bien plus de sucre (24,6g/100g contre 0,6g/100g).

 

Quatre produits sont épinglés : les ingénieurs de TEST y ont trouvé de l’acrylamide et des nitrates (notamment dans les chips de betterave rouge).

 

Source : TEST (Allemagne), septembre 2017
> Voir le site

 


La Stiftung Warentest (fondation pour les essais comparatifs) est une organisation de consommateurs allemande créée en 1964 par décision du Bundestag afin d'offrir aux consommateurs, par des essais comparatifs de produits et services une aide indépendante et objective. La Stiftung Warentest coopère aussi avec le Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC), Consumers International (CI) et l'Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l'information – European Network and Information Security Agency (ENISA) - l'agence européenne de «cyber-sécurité» chargée de la sécurité des réseaux et de l'information.
> Pour en savoir plus

 

 

 

De bonnes bottes en caoutchouc pour les enfants

 

On attend des bottes en caoutchouc pour enfants qu’elles soient imperméables et résistantes, mais aussi exemptes de produits toxiques. Car en réalité, elles ne sont plus fabriquées seulement à base de caoutchouc naturel, mais principalement de matériaux thermoplastiques.

 

L’association de consommateurs autrichienne VKI a testé vingt-deux modèles : résistance au dérapage, durabilité, résistance à la flexion, solidité des couleurs, recherche d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), de métaux lourds, de phtalates…

 

Quelques modèles se sont révélés très mauvais. Comme les bottes Lolly Pop Print de la marque Aigle qui contiennent trop de HAP et de paraffines chlorées.

 

La meilleure paire de bottes du test, la seule à obtenir une mention « Sehr Gut », est un modèle Décathlon à petit prix.

 

Source : KONSUMENT (Autriche), octobre 2017
> Voir le site

 

 


VKI, Verein für Konsumenteninformation, est une organisation à but non lucratif qui a été fondée en 1961. L’association de consommateurs a une longue tradition de réalisation d’essais de biens et services, dont les résultats sont publiés dans son magazine mensuel "Konsument". VKI travaille en étroite collaboration avec la Stiftung Warentest (Allemagne). L’association est membre du Bureau européen des unions de consommateurs  (BEUC), de Consumers International (CI) et d’International Consumer Research & Testing (ICRT). VKI est habilité à engager des affaires judiciaires au nom du ministère fédéral autrichien des Affaires sociales et de la protection des consommateurs.
> Pour en savoir plus

 

 

 

 

Cauchemar en cuisine

 

Un restaurateur florentin a été condamné à une amende de 5 000 € pour avoir violé le paragraphe 2 de l’article 727 du Code pénal italien, qui sanctionne les mauvais traitements infligés aux animaux. Le  chef avait « conservé des crustacés vivants dans la chambre frigorifique avec les pinces liées, par conséquent dans des conditions incompatibles avec leur nature et qui engendrent de grandes souffrances ».

 

Si le homard a bien fini dans la marmite, il n’aurait pas dû être soumis à des souffrances inutiles avant d’y être plongé.

 

Source : ALTROCONSUMO (Italie), septembre 2017
> Voir le site

 

 


Avec plus de 300 000 membres, Altroconsumo est la première association de consommateurs en Italie. Née en 1973 sous le nom de Comité de défense des consommateurs, elle publie des magazines et des livres pour information du consommateur, donne des consultations juridiques et mène une politique de lobbying. Les éditions Altroconsumo Ltd sont membres d'Euroconsumers S.A. (Test-achats en Belgique, OCU Compra Maestra en Espagne, Proteste au Portugal, Proteste au Brésil).
> Pour en savoir plus

 

Haut de page