Tout savoir sur le vélo à assistance électrique avec l'ADEME


J’aimerais passer au vélo à assistance électrique. Alors que faut-il savoir pour faire le bon choix ? 



Réponse avec avec Jean-Yves MARIE-ROSE.

 

Le vélo à assistance électrique cumule tous les avantages du vélo avec une facilité d'usage pour les déplacements liés au travail, en cas de déplacements supérieurs à 8 km ou de transport de charges.

 

Il n'est pas considéré comme un cyclomoteur ou une mobylette : pas de permis spécifique, pas d'assurance obligatoire. Son moteur démarre avec le pédalage et s’arrête une fois la vitesse de 25km/h atteinte.

 

Le choix du vélo à assistance électrique est primordial : il faut compter entre 1 000 et 2 500 € pour un vélo de qualité. Un vélo à assistance électrique pèse entre 20 et 40kg.

 

Avant de l’acheter, testez votre aptitude à le porter et à le déplacer. Tester également les configurations possible avec moteur à l’avant et à l’arrière. Certains vélos proposent plusieurs modes d’assistance plus ou moins soutenus et même parfois une assistance de propulsion au démarrage. Pour la recharge rien de plus simple, la batterie est le plus souvent amovible et se branche sur le secteur. Il existe plusieurs types de batterie : au plomb ou très majoritairement au lithium. L’autonomie d’une batterie peut aller de 25 à 70 km.

 

Choisissez donc votre vélo en fonction de vos besoins et surtout vérifiez bien la facilité de chargement de la batterie. Pour un usage plus confortable, pensez également à une batterie de rechange.

 

Enfin, un certificat d’homologation doit vous être fourni à l’achat. Le vélo à assistance électrique est finalement un moyen facile et pratique de passer au vélo et à l’éco-mobilité.

 

Consomag
Haut de page