Electricité : l'autoconsommation, comment ça marche ? avec le réseau des CTRC


En tant que particulier, pourquoi ne pas produire et utiliser sa propre électricité ? C'est l’autoconsommation.



Cette solution vous permet de faire des économies. Vous préservez aussi la planète en produisant et en utilisant une énergie renouvelable.

 

Il existe plusieurs types de solutions. Vous pouvez choisir l’autoconsommation seule, avec la vente du surplus ou avec le stockage de l’énergie dans les batteries.

 

Actuellement, l’autoconsommation avec la vente à environ 0,10 centimes le kwh, est la plus sécurisée.

 

Sachez qu’une installation d’autoconsommation de 3 kw avec vente du surplus coûte entre 7 000 et 9 000 euros TTC. Sous condition de vente du surplus, une aide de 190 euros à 400 euros par Kwh peut vous être versée par l’acheteur du surplus.

 

Avant la pose des panneaux, il faut faire une demande d’urbanisme à la mairie et une demande de raccordement auprès du gestionnaire du réseau. Préalablement à la mise en service de l’installation, il faut obtenir un certificat de conformité, le consuel.

 

Par ailleurs, en cas de revente du surplus, vous devez souscrire un contrat auprès d’un fournisseur d’énergie.

 

Enfin, déclarez votre installation à votre assureur.

 

Concernant la signature du contrat, soyez vigilants face au démarchage téléphonique et à domicile des professionnels ! En cas de projet, consultez et faites faire plusieurs devis et études par des sociétés locales expérimentées et assurées. Enfin, gardez en tête qu’il s’agit d’un investissement financier important qui demande aussi d’adapter sa façon de consommer l’électricité.

 

En cas de doute, n’hésitez à consulter une association de défense de consommateurs ou l’ADEME.

 

 

En résumé :

 

  • choisissez bien votre professionnel,
  • déclarez les travaux et l’installation,
  • produisez et vendez votre surplus.

 

Vidéo réalisée avec la participation de Familles Rurales 67 de l'Union pour la Consommation Grand-Est.

Vidéos
Haut de page