FAMILLES RURALES - Association de consommateurs


logo FAMILLES RURALES
7, cité d'Antin
75009 Paris
Tél : 01 44 91 88 88
Fax : 01 44 91 88 89

 

Internet : http://www.famillesrurales.org
E-mail : infos@famillesrurales.org

 

OBJECTIFS

Informer et développer des actions de prévention afin de responsabiliser les consommateurs dès le plus jeune âge. Améliorer le cadre de vie et promouvoir le développement durable.
Accompagner les familles dans le règlement de litiges.

 

ORGANISATION

Bureau : 10 membres.
Président : Dominique Marmier - Directeur : Guillaume Rodelet.
Conseil d’administration : 30 membres élus pour six ans. 15 hommes : 15 femmes.
Assemblée générale : 150 personnes issues des fédérations se réunissent tous les ans.
Congrès : tous les quatre ans, réunissant 3 500 personnes issues des associations locales.
Fédération nationale : elle apporte un soutien technique à son réseau local et représente les intérêts des familles, pour ce qui concerne la vie quotidienne et la consommation notamment.

83 fédérations départementales et régionales, 2 200 associations locales regroupant 160 000 familles adhérentes sur le territoire.
 

Antennes locales

Au sein d’un réseau de 2 200 associations locales (qui rayonnent sur 10 000 communes), 130 permanences “Information et défense des consommateurs” accueillent toute personne recherchant une information ou ayant besoin d’un conseil.

 

Chaque association locale s’enrichit des idées et de la participation des familles qu’elle regroupe. Les fédérations départementales exercent une fonction quotidienne d’accompagnement et de soutien aux associations locales.

 

Adresses et téléphones sur le site.
 

AGREMENTS - RECONNAISSANCE SPECIFIQUES

Agrément association de défense des consommateurs : depuis 1975.
Reconnaissance spécifique "Association de consommateurs" : janvier 2013, renouvelé en janvier 2016 puis en janvier 2019.

 

HISTORIQUE

Créée en 1943, Familles Rurales milite dans les années 1950 pour la création et l’amélioration de services aux familles : prêts d’appareils ménagers communs, premières ruches (ancêtres des actuels centres de loisirs). Le mouvement lance aussi les “comptes de la ménagère” en 1957, pour faciliter la gestion de la maison au quotidien.

Avec la crise économique des années 1970, Familles Rurales s’engage dans de nouvelles activités afin de répondre aux besoins des familles et se constitue en association de défense des consommateurs en 1975. Elle mène de nombreuses actions au sujet notamment du crédit et de la gestion du budget, du surendettement, de l’exclusion, de la sécurité domestique et de l’alimentation.

Familles Rurales s’implique également dans le maintien des services, plus particulièrement celui des services publics en milieu rural. Dans les années 1980, les associations locales ont proposé des prestations qui contribuent à l’épanouissement du petit enfant, avec, entre autres, le développement des crèches et haltes-garderies dans le milieu rural pour aider les parents à mieux concilier leur vie familiale et leur vie professionnelle.

 

DOMAINES D'INTERVENTION

Alimentation
Nutrition, étiquetage, gaspillage alimentaire.

 

Communications électroniques
Accès aux services / facturation.
Déploiement des réseaux filaires et mobiles.
Sobriété numérique.
Radiofréquences.

 

Energie
Distribution et facturation.
Développement des énergies renouvelables.

 

Environnement
Sensibilisation à la fragilité des milieux naturels et à la consommation durable.

 

Finances
Prévention du surendettement.
Gestion budgétaire.
Moyens de paiement.
Microcrédits et accompagnement social pendant l’emprunt.

 

Logement
Aménagement et développement du territoire.
Accès au logement pour les jeunes.

 

Sécurité
Actions de prévention auprès de publics de tous âges (sécurité domestique et sécurité routière).

 

Services publics et privés
Transports, accès aux services de santé.
Nouvelles technologies de l'information et de la communication.
Facturation téléphonie mobile et fixe.
Accès à Internet haut débit et très haut débit.

 

REPRESENTATION AUPRES DES INSTANCES OFFICIELLES

Familles Rurales défend les intérêts des consommateurs auprès des pouvoirs publics aux niveaux local, national et communautaire européen. Elle représente les consommateurs dans une soixantaine d’instances nationales : Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), Comité consultatif du secteur financier (CCSF), Conseil national de la consommation (CNC), Fonds de cohésion sociale, Commission des clauses abusives (CCA), mais siège aussi localement dans des commissions de surendettement, des commissions d’aménagement commercial ou encore des agences de l’eau.

Au niveau européen, elle est membre de la Confédération des organisations familiales de l’Union européenne (Coface).

Familles Rurales s’implique également dans les concertations avec les représentants de secteurs d’activité, les grandes entreprises et défend les intérêts des consommateurs auprès des pouvoirs publics et des élus.

 

FAITS MARQUANTS

Alimentation

Familles Rurales intervient régulièrement dans le débat public pour faire valoir la voix des familles. Le Mouvement a notamment participé aux Etats généraux de l’alimentation tant localement que nationalement. L'association suit également les travaux relatifs à l’étiquetage, au Nutri-Score ou encore au gaspillage alimentaire. Ses structures réalisent par ailleurs un accompagnement par public cible : enfants, jeunes, familles, seniors. Familles Rurales produit un certain nombre d’outils, le dernier en date est un jeu d’éducation nutritionnelle : "le jeu du self", créé pour le jeune public, il est également transposable pour un public adulte. Soucieux de la santé des consommateurs, Familles Rurales s’est également constitué partie civile dans le cadre du dossier Lactalis.

 

Le pouvoir d’achat

Des études de prix sont réalisées et valorisées chaque année dans les médias nationaux et locaux pour éclairer les consommateurs, les accompagner dans leurs actes d’achats. Familles Rurales est par ailleurs acteur de microcrédit pour aider les personnes en difficulté à se réinsérer tant professionnellement que socialement. De manière plus globale, la gestion d’un budget ne s’apprenant ni à l’école ni une fois adulte, leurs structures "forment" les familles qui en ont besoin. En 2020, un outil d’éducation budgétaire "Budgetissimo" a ainsi été cofinancé par la Banque de France. Il est déployé au sein du réseau Familles Rurales dans le cadre d’ateliers d’éducation budgétaire ouverts à différents publics mais également hors du réseau via des CCAS, des lycées…

 

Les communications électroniques

La dématérialisation, l’éloignement des services, des débits insuffisants voire inexistants font de ce sujet une préoccupation majeure pour le Mouvement Familles Rurales. Qu’il s’agisse d’évolutions législatives et réglementaires, d’actions en justice ou tout simplement d’évaluer les besoins des familles, l'association intervient très régulièrement soit pour porter des propositions concrètes soit pour dénoncer des pratiques, soit pour accompagner les consommateurs dans la gestion de leurs différends.

 

L’énergie

Trop souvent stigmatisés comme source de pollutions diverses, les territoires ruraux sont au cœur des préoccupations de l'association. D’importantes obligations sont ainsi mises à la charge des familles : assumer un coût de transport prohibitif du fait de l’augmentation des prix des carburants et de l’absence de transport collectif mais aussi nécessité d’avoir plusieurs véhicules au sein d’une seule et même famille et charges consécutives - la rénovation énergétique des logements avec la fin programmée des chaudières fuel -  le développement d’énergies "vertes" avec le développement des éoliennes, de la métanisation… Familles Rurales est donc logiquement très présent sur cette thématique. Le Mouvement a notamment été à l’origine de la consécration d’un chèque énergie permettant de rendre éligible à l’aide publique l’ensemble des familles qu’elles se chauffent au fuel, au bois, au gaz ou à l’électricité. Jusqu’alors seules les énergies dites de réseau (gaz de ville et électricité) y étaient éligibles. Idem sur le secteur de la rénovation énergétique, Familles Rurales a, dès son lancement, été partenaire du programme "Habiter Mieux" en le relayant au sein de son réseau mais aussi en suggérant des évolutions aux pouvoirs publics pour le rendre plus efficient (révision du niveau d’aides notamment – de la communication lors du déploiement du chèque énergie). Plusieurs familles ayant enfin été touchées par le scandale du "dieselgate", Familles Rurales s’est constitué partie civile dans le cadre de la plainte déposée à l’encontre de plusieurs constructeurs.

 

Et de manière plus globale, toute question qui concerne particulièrement les familles du milieu rural sera portée par la Fédération nationale sur la base de constats réalisés localement. Familles Rurales plaide ainsi par exemple pour la consécration d’un délai de rétractation dans les foires et salons qui génèrent pléthores de litiges et qui sont très développés en milieu rural. Un lobbying important est mené sur le sujet au niveau national. Localement, les permanences Familles Rurales ne manquent pas de sensibiliser les consommateurs par voie de presse, d’affichage voire tiennent des stands pour informer au sein même des foires et salons de l’impossibilité de se rétracter.

 

PUBLICATIONS

Vivre Mieux
4 numéros / an destinée à l’ensemble de nos familles adhérentes

 

OUTILS PEDAGOGIQUES

Jeux et matériels pédagogiques : Jeu Pièges à consommer, Self-service sur la nutrition, Maison EcoSphèRES sur le développement durable en famille et plus récemment "Budgetissimo", un jeu d’éducation budgétaire. Mon budget pas à pas : pour aider les ménages à gérer leur budget.

Contrat de location : outil permettant aux locataires et propriétaires de connaître leurs droits et devoirs respectifs.

 

Exposition
Sur la prévention des addictions et la sécurité en deux-roues.

Haut de page