Halte aux expulsions ! La CNL manifeste pour le respect du droit au logement

Communiqué de la CNL


Ce vendredi 31 mars, la trêve hivernale prend fin et les expulsions vont reprendre. La CNL, très opposée à cette pratique qui est une atteinte directe au droit au logement appelle à manifester avec les organisations réunies dans la plateforme logement des mouvements sociaux le 1 er avril à Paris.

 

Depuis plusieurs années, le nombre de personnes qui perdent leur logement suite à une expulsion est orienté à la hausse. EN 2015, celles qui se sont faites avec le concours de la force publique ont bondi de 24%. Si la tendance se poursuit cette année, ce sont des milliers de personnes qui vont peut-être demain venir grossir les rangs des sans-abris.

 

La CNL demande un moratoire sur les expulsions pour que cessent ces pratiques indignent d’un pays aussi développé et riche que le France. Nous nous adressons en particulier aux candidats à l’élection présidentielle que pour que celui ou celle qui sera élu prenne dès son arrivée au pouvoir les dispositions nécessaires.
A terme, nous pensons qu’un système d’assurance collective sur les impayés peut nous permettre de cesser durablement d’expulser des familles. C’est le sens de notre proposition de sécurité sociale du logement. Le logement est un droit fondamental de la personne humaine, à la société toute entière de prendre en charge son respect.

 

Pour toutes ces raisons, la CNL sera dans la rue à partir de 15h, place de la République à Paris le samedi 1er avril.

 

> Télécharger le communiqué de presse

Haut de page