Quelques conseils pratiques concernant la carte bancaire


Quelques règles de prudence peuvent vous éviter des ennuis.

 

1 - Assurer la sécurité de votre carte bancaire et de son code confidentiel

 

  • Apprenez par coeur votre code secret. N’écrivez jamais votre numéro de code confidentiel, même "camouflé" sous un faux numéro de téléphone. Ne le confiez à personne : ni à votre banque, ni à votre assurance, ni aux services de police.
     
  • Conservez votre carte bancaire dans un lieu sûr. Ne la laissez jamais dans votre voiture. Ne la laissez pas traîner chez vous ou sur votre lieu de travail afin d’éviter une utilisation à votre insu par l’un de vos proches ou par une simple connaissance.
     
  • Vérifiez régulièrement que vous êtes toujours en possession de votre carte bancaire.
     
  • Conservez en lieu sûr le numéro à 16 chiffres de votre carte bancaire et sa date d’expiration. Ces informations sont gravées sur celle-ci. Notez les avec le numéro de téléphone du centre d’opposition.
     
  • Tapez votre code secret à l’abri de tout regard.
     
  • Prenez soin de votre carte. Ne la rangez pas à proximité d’objets métalliques (clés, pièces de monnaie, fermeture de sac à main…) qui pourraient la démagnétiser. Ne la laissez pas dans une poche de vêtement au risque de la casser.
     
  • Signez votre carte bancaire. Dès réception de votre carte bancaire, apposez votre signature au dos de celle-ci. Vous éviterez qu’un fraudeur inscrive sa propre signature en cas d’usurpation de la carte. Et en application du contrat porteur "CB", l’acceptation de votre carte peut vous être refusée lors d’un paiement si celle-ci n’est pas signée.
     
  • Faites immédiatement opposition dès que votre carte est avalée sans avoir composé trois codes erronés, perdue ou volée.

 

2 -  Assurez le suivi des utilisations de votre carte bancaire

 

  • Conservez soigneusement vos tickets de retrait aux DAB/GAB ou facturettes jusqu’au reçu du relevé de compte débitant le solde des montants correspondants. Conservez les relevés de compte pendant 13 mois ou cinq ans, délai correspondant à la prescription commerciale (article L. 110-4 du code de commerce). Passé ce délai, vous pourrez les détruire.
     
  • Lorsque vous recevez votre relevé de compte et notamment votre relevé d’opérations de carte, vérifiez les attentivement et assurez-vous que c’est bien vous qui avez effectué ces opérations. Dans le cas où figurerait une opération que vous n’avez pas faite, contestez- la immédiatement, par écrit, auprès de votre agence bancaire.

Votre compte n’est pas suffisamment approvisionné

 

La carte bancaire est liée à un compte. Vous avez l’obligation de disposer d’une provision suffisante et disponible sur votre compte et de veiller à ne pas être à découvert ou à ne pas dépasser le découvert autorisé par votre banque.

 

A défaut, votre banque vous facturera des agios calculés sur le montant du découvert (le taux appliqué doit vous être communiqué au préalable, comme toute tarification bancaire).

 

Pour en savoir plus sur le découvert, consultez notre fiche INC "Le découvert bancaire".

 

En plus, elle pourra vous réclamer le paiement d’une indemnité majorée d’intérêts de retard. Relisez votre contrat porteur carte bancaire. Son montant doit y figurer.

 

Une utilisation abusive de la carte bancaire n’entraîne pas une interdiction bancaire, mais si les incidents sont trop fréquents, votre banque pourra décider du retrait de la carte bancaire. Elle vous mettra en demeure de ne plus utiliser votre carte et de la restituer dans les plus brefs délais.

Vous n’avez pas le droit de vous opposer à la restitution de la carte lorsque votre banque vous le demande. En cas de refus, vous risquez d’être condamné à une restitution sous astreinte, c’est-à-dire à payer une amende par jour de retard.

 

En plus du retrait de la carte, vous serez inscrit pour une durée de deux ans au fichier central des décisions de retrait de cartes bancaires, tenu par la Banque de France. En cas de retrait de la carte sur un compte joint, tous les cotitulaires sont enregistrés sur le fichier.

 

Si vous souhaitez connaître ou contester les informations détenues dans ce fichier, vous pouvez vous adresser à la succursale de la Banque de France la plus proche de votre domicile, avec une pièce d’identité.

 

Si vous souhaitez faire rectifier ou radier des informations erronées, vous devrez vous adresser à votre agence bancaire qui en fera la demande expresse auprès de la Banque de France. Votre banque devra vous aviser de la modification ou de l’annulation effectuée.

Haut de page