Les personnes victimes du Covid-19 doivent bénéficier d’un suivi médical régulier et d’une prise en charge au même titre qu’une Affection Longue Durée (ALD)

Communiqué de presse de l'INDECOSA-CGT


Chez certains patients atteint Covid-19 des complications peuvent laisser des traces, y compris chez des personnes faiblement infectées. On parle souvent de lésions pulmonaires. Des pneumologues craignent pour un certain nombre de patients un vieillissement accéléré du poumon. "Il n’est pas exclu que l’on soit devant une nouvelle pathologie respiratoire chronique".

 

En revanche ce que nous savons moins, ce sont les conséquences sur notre système nerveux. Depuis plusieurs décennies des chercheurs travaillent sur cette question et sont parvenus à démontrer que les neurones du système nerveux central sont souvent la cellule-cible de l'infection, ce qui engendre leur dégénérescence et éventuellement leur mort. Enfin on constate notamment avec que les coronavirus pourraient enclencher une réaction auto-immunitaire dans le SNC chez certains individus. Les derniers cas relatés par le corps médical sur la pandémie actuel semblent confirmer cette thèse.

 

L'ensemble de ces observations pourraient laisser à penser que les coronavirus humains pourraient être associés au déclenchement ou à l’accentuation de certaines maladies neurologiques humaines.
D’autres pathologies ne seraient pas liées directement au virus lui-même mais à l’évolution grave de la maladie en détresse respiratoire.  Ainsi un passage prolongé en réanimation peut entraîner des troubles moteurs et des problèmes cognitifs. C’est souvent réversible mais cela nécessite la plupart du temps une rééducation prolongée de plusieurs mois.

 

D’autres complications semblent découler plus directement du virus comme la coagulation du sang avec à la clé des possibles thromboses vasculaires…

 

Cette infection qui semblait épargner les plus petits voit émerger des cas l’inflammation du muscle cardiaque chez des enfants. Les symptômes constatés sont proches mais pas tout à fait identiques à la maladie de "Kawasaki" entraînant, à la suite d’une infection virale, une inflammation des artères, de la fièvre, des éruptions cutanés

 

L’association INDECOSA-CGT qui dispose d’un agrément spécifique pour représenter les patients et leur famille dans le domaine de la demande au gouvernement de mettre en place un véritable suivi des patients atteints du Covid-19.  

 

Enfin, il faut une prise en charge totale par la sécurité sociale et la reconnaissance de la maladie en Affection Longue Durée (ALD). Ces propositions vont être officiellement adressées par l’association au Ministre de la santé ainsi qu’au Directeur de l’assurance Maladie.

 

> Télécharger le communiqué de presse

Haut de page