1er janvier 2020 : disparition de l'additif E171 dans l'alimentation

Le dioxyde de titane est suspendu pour un an


En raison des incertitudes sur l'innocuité de l'additif E171 (dioxyde de titane), utilisé sous forme de nanoparticules, la loi n° 2018-938 du 30 octobre 2018 pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous dite "Loi Egalim" a ordonné la suspension de la mise sur le marché de l'additif et des denrées alimentaires en contenant pour une durée d'un an, reconductible (article 53 de la loi).

 

Cet additif est composé de particules de dioxyde de titane (Ti02) utilisé dans les produits alimentaires, notamment dans les sauces, les bonbons et les pâtisseries pour ses propriétés colorantes (par exemple, le blanc brillant).

 

"Eu égard aux mesures de précaution qui s'imposent en matière de santé publique,", l'arrêté du 17 avril 2019 a prononcé cette suspension pour une durée d'un an à compter du 1er janvier 2020 (arrêté du 17 avril 2019 portant suspension de la mise sur le marché des denrées contenant l'additif E 171 (dioxyde de titane - TiO2). 

 

Pour en savoir plus sur la suspension de l'additif E171, lire :

- l'article de 60 Millions de consommateurs "Le E171 disparaîtra des aliments en 2020" ;

- l'article de l'Anses "Additif alimentaire E171 : l'Anses réitère ses recommandations pour la sécurité des consommateurs"

 

Patricia Foucher

Institut national de la consommation

Haut de page