Alimentation : que mangera-t-on demain ?


L’INC a 50 ans et se projette résolument dans l’avenir. C’est pourquoi Consomag s’intéresse aux nouvelles tendances en matière d’alimentation.



Pierre angulaire de notre santé, notre alimentation évolue avec le temps, nos modes de vie, ceux de production, de distribution, nos envies, nos inquiétudes mais aussi notre porte-monnaie.

 

Résultat : les produits transformés ne cessent de se développer et la "malbouffe" de s’installer.

 

A contrario, le consommateur étant de mieux en mieux informé et de plus en plus sensible aux crises sanitaires récurrentes, ses inquiétudes vis-à-vis de ce qu’il mange grandissent, entraînant des changements dans ses habitudes. En matière d’alimentation, nous sommes déjà demain !

 

On voit que :

 

  • la consommation de produits bio augmente,
  • celle de la viande diminue,
  • qu'il y a une volonté de se tourner vers des produits plus "naturels",
  • d’acheter directement aux producteurs,
  • que la volonté d'acheter moins dans les grands hypermarchés s’affirme.

Cette envie de consommer "autrement" prend forme dans des initiatives nouvelles comme, par exemple, des plateformes qui proposent, via Internet, d’acheter directement aux producteurs des produits locaux de qualité, le tout avec des coûts maîtrisés.

Le principe est simple : vous faites votre marché sur Internet et ensuite vous allez récupérer vos produits, près de chez vous, le jour de la distribution. L’objectif est donc de mettre en relation des producteurs locaux et des consommateurs.

 

On voit également se développer des supermarchés coopératifs.

Le principe : des consommateurs se regroupent pour créer et gérer eux-mêmes leur supermarché. Ils choisissent leurs fournisseurs (qui sont généralement des producteurs locaux), s’occupent de la mise en rayon et de la vente des produits en caisse, en se relayant à tour de rôle.

 

Autant de nouveaux modèles qui préfigurent l’alimentation de demain où le consommateur redeviendra acteur de sa consommation. Accéder à une alimentation de qualité est à la fois meilleure pour sa santé, pour l’environnement et pour l’économie des territoires.

Vidéos
Haut de page