La carte bancaire et les jeunes


La carte bancaire est liée à la détention d'un compte bancaire ; celui-ci peut être ouvert, au nom du jeune, par ses parents qui restent responsables du compte jusqu'à la majorité ou l'émancipation du jeune.

 

> Pour en savoir plus sur le compte bancaire, consultez la fiche INC "Le compte bancaire".


La carte bancaire vous permet d’utiliser les sommes déposées sur votre compte, notamment par des retraits aux distributeurs de billets et des paiements chez les commerçants de proximité ou à distance.

 

Elle est devenue un moyen de paiement omniprésent, d’autant plus avec la fonction paiement sans contact.

 

En effet, ce système permet de régler des achats de la vie quotidienne d'un petit montant avec une carte bancaire ou un téléphone mobile. Pour payer, inutile de saisir un code confidentiel, il suffit d'approcher la carte près de l'écran du terminal de paiement ou de la cible dédiée selon le cas, sur lequel figure le pictogramme . Le montant que le commerçant a préalablement composé (dans la limite de 30 € maximum par jour chez un même commerçant) est validé et payé. Un ticket de caisse s'édite.

 

> Pour en savoir plus, consultez la fiche INC "Le paiement sans contact".

 

La carte bancaire se décline en une gamme très variée et les options proposées sont multiples : à autorisation systématique, internationale, de retrait, à débit immédiat ou différé …

 

> Pour connaître la carte la plus adaptée selon votre âge, consultez le tableau synthétique "Les produits bancaires pour les jeunes".

 

Toute carte bancaire est strictement personnelle et comporte un code confidentiel qui lui est propre. Vous ne devez communiquer votre code confidentiel en aucun cas.

 

Votre banque doit vous remettre ses conditions tarifaires, et vous faire signer un contrat appelé « contrat porteur » lorsqu’elle vous remet votre carte bancaire. A la réception de celle-ci, signez-la au verso à l’endroit prévu à cet effet. En contrepartie de l’obtention d’une carte, vous devrez payer une cotisation forfaitaire annuelle qui varie selon les banques et selon les fonctions et les services attachés à la carte.

 

Quel que soit le type de carte choisi, les retraits à un DAB ainsi que les paiements que vous pouvez effectuer sont limités à des plafonds variables selon les banques émettrices et le type de carte bancaire. Renseignez-vous auprès de votre établissement bancaire.

 

Quelles précautions prendre lorsque vous payez avec votre carte bancaire

 

Pour les paiements de proximité c’est-à-dire sur place (magasin, restaurant…) :

 

  • Ne vous séparez pas de votre carte bancaire. Payez directement à la caisse.  Vous éviterez qu’un commerçant indélicat établisse une double facture fictive ou duplique la piste magnétique de votre carte.
     

  • Vérifiez bien le montant porté sur l’écran du TPE avant de frapper votre code confidentiel ou sur la facturette avant de signer. Vérifiez que l’on ne vous fait pas signer deux notes à la fois.
     

  • Composez toujours votre code confidentiel à l’abri des regards indiscrets. Cachez le clavier de saisie d’une main, écartez-vous des personnes qui attendent autour de vous (à une caisse de magasin ou à une table de restaurant par exemple). Faites attention également lors des paiements aux pompes à essence automatiques.

    Un double de la facturette ou du ticket doit vous être remis par le commerçant. Conservez-le soigneusement pour pouvoir faciliter la vérification des relevés et constituer un élément de preuve en cas de litige.

 

Pour les paiements à distance (site web, téléphone…) :

 

  • Ne communiquez jamais votre numéro confidentiel à 4 chiffres.

     

  • Veillez à utiliser les sites sécurisés. Vérifiez que l’adresse URL de la page web est sécurisée c’est-à-dire que figurent un "s" ajouté après le "http" dans la barre d’adresse et un petit cadenas fermé en bas ou en haut de la fenêtre dans laquelle vous réglez vos achats.
     

  • Assurez-vous du sérieux du site en lisant les conditions générales de vente et conservez le courriel envoyé par le site pour valider la réception de la commande.
     

  • Vérifiez attentivement vos relevés bancaires afin de signaler toute anomalie.
     

  • Ne stockez pas votre numéro de carte sur votre ordinateur, votre portable et ne l’envoyez pas par courriel.

 

En passant votre commande à distance, vous indiquez le numéro à 16 chiffres qui figure en relief sur votre carte, la date limite de validité et le cryptogramme visuel (les trois derniers chiffres indiqués au verso de votre carte).

 

Votre compte est ensuite débité du montant à payer au seul vu des enregistrements ou relevés transmis par le commerçant.

 

En communiquant le numéro qui figure sur votre carte, vous donnez la possibilité à une personne malhonnête qui l’intercepterait de passer commande à votre détriment, en utilisant les références de votre carte.

 

> Pour plus d’information sur les achats sur internet, consultez la fiche INC "Acheter sur internet en 10 questions réponses".

 

> Pour en savoir plus sur la carte bancaire, consultez la fiche INC "La carte bancaire".

 

Les jeux d’argent sur internet

 

En France, il est légalement interdit à un mineur de jouer aux jeux d’argent et de hasard, tant sur internet qu’auprès d’opérateurs physiques sous monopole.

Même si l’appât du gain est intéressant, ne succombez pas à la tentation car cela peut entrainer une addiction.

La carte bancaire est personnelle, n’utilisez pas la carte bancaire de vos parents pour des achats sur le web ou  pour jouer en ligne, cela peut avoir de graves conséquences.

 

 

Corinne Lamoussière-Pouvreau

Juriste à l'Institut National de la Consommation

Haut de page